Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2005

SANTÉ

LE VIDAL

Le "VIDAL" est le répertoire officiel des médicaments à l'usage des professionnels de santé. Il existe une édition familiale avec les notices de tous les médicaments vendus en pharmacie, à laquelle on peut accéder gratuitement sur internet à l'adresse :

http://www.eurekasante.fr/

LA  POMME

Croquer la pomme est bénéfique !
Lors d’une exposition un médecin m’a dit, en lisant sur une affiche le célèbre dicton - - - « une pomme chaque matin chasse le médecin » :
- « Heureusement que tout le monde n’en mange pas sinon je serais au chômage ».
- Un vieux proverbe anglais confirme : Eat an apple going bed makes the doctor beg his bread.
  "Mange une pomme en te couchant et le docteur mendie son pain".

Composition de la pomme :

Fraîche, crue et bien mûre, elle apporte 55 calories pour 100 g de partie comestible et contient :
• Eau 84%
• Sucres 13 % – dont Fructose ou lévulose 8,4% - Glucose 2% et Saccharose 2,6%
• Cellulose 0,9 %)
• Acide malique 0,80 % (libre : 0,6 % et combiné 0,2 %)
• Pentosane 0,5 %
• Lignine 0,4 %
• Pectine 0,4 %
• Matières grasses 0,3 %
.• Substances minérales et oligo-éléments (0,30 %) :
brome, oxyde de calcium, chlore, cuivre, fer, iode, magnésium, phosphore, potassium, silicium,
sodium, soufre, zinc.

• Protéine 0,1 %

Autres substances :

Acide gallotannique situé surtout dans la pelure et la partie qui borde les loges.
Le parfum du fruit est surtout dû à une essence formée par des esters (ou éthers) amyliques, par des acides formiques, acétiques et caproïques; ainsi qu’une proportion importante d'acétaldéhyde et du géraniol.

• Vitamines :

A - B1 - B2 - B3 ou PP - B5 - B6 - B8 ou H - C - E.

VERTUS DIÉTÉTIQUES ET TÉRAPEUTHIQUES

La pomme est un aliment-médicament ( pour reprendre un terme très utilisé jadis) alcalinisant, nutritif, rafraîchissant et tonifiant, qui présente de multiples et efficaces propriétés médicinales :

Sang - Artères
La pomme est un bon dépuratif sanguin général.

Cholestérol
La pomme possède un pouvoir anticholestérolémiant, et favorise l'assimilation du calcium. Il a
une action protectrice sur les vaisseaux sanguins, il diminue leur fragilité et abaisse le taux du cholestérol du sang.

Artériosclérose
Le terme générique désigne un épaississement de la paroi des artères qui se traduit souvent par la formation de plaques jaunâtres constituées de dépôts dûs au cholesterol. L’arteriosclérose est à l’origine d’infarctus et d’hypertension artérielle.
La pomme est la grande vedette de la lutte contre l’artériosclérose au même titre que l’ail, l’oignon, le persil, le soja et le citron qui doivent être consommés quotidiennement.

Digestion - Foie - Intestins
La pomme est apéritive, stomachique, laxative, et antiseptique intestinal.
Elle Convient aux personnes souffrant de DYSPEPSIE et troubles hépatiques.
La pomme est recommandée pour les digestions lentes ou difficiles .Sa digestibilité en fait un aliment idéal pour toutes les personnes sujettes à des problèmes de foie, à des troubles du transit intestinal. La pomme consommée à jeun facilite le transit intestinal.
Elle est notamment recommandée pour traiter les diarrhées et autres maladies gastro-entériques chez les enfants (pommes rapées).
A l’inverse, pour les problèmes de constipation des pommes, mêmes vertes sont d’un très grand secours.

Arthritisme
La pomme est un auxiliaire utile pour le traitement des affections directes provenant de l’arthritisme : Goutte, rhumatisme chronique, herpès ou liées indirectement à cette diathèse dans les états lithiasiques, calculs rénaux .
Par son tanin, par son potassium et par son acide malique, la pomme s’oppose à la formation de l'acide urique en diminuant le nombre des leucocytes (globules blancs) à la décomposition desquels doit être rattachée l’origine première de l’acide urique.
Son eau et son potassium facilite l’élimination de l’urée et son acide malique dissout l’acide urique.
Le Dr Denis Dumont avait remarqué au début du 20e siècle que les calculs rénaux étaient très rares en Normandie et imputait cette particularité à la forte consommation de cidre.
La tisane de Pommes est aussi très recommandée (voir ci-dessous).

Effets urinaires
La pomme facilite la diurèse (sécrétion de l’urine).

Stress et nervosité
Action neuro-psychique: Elle est utile contre la Nervosité, et la "mauvaise humeur".Elle présente une action anti-dépressive. Une pomme le soir et c’est l’assurance d’une bonne nuit de sommeil.

Forme  -  beauté  -  jeunesse
La pomme est efficace contre le Vieillissement prématuré ou anormalement exagéré C’est un "rajeunissant" cellulaire. Elle provoque un relâchement des tissus cutanés.
Les pommes cuites avec de l’axonge (saindoux) entraient jadis dans la composition d’onguents qu’on employait comme adoucissants pour les crevasses des lèvres, des seins et des mains, et qu’on appelait, pour cette raison pomata : telle est l’origine du mot pommade qu’on a conservé à des préparations dont les corps gras sont à la base, mais d’où l’on a exclu les pommes.
Le jus de pommes frais est énergétique, il stimule le travail musculaire, il est recommandé pour les enfants et les sportifs.
Offrez des pommes aux enfants lorsqu’ils vous sollicitent pour Halloween ! ça leur fera plus de bien que les bonbons.
Le jus de pomme est un remède contre l’Asthénie sous toutes ses formes, il est préconisé pour toutes les convalescences.
La pomme est excellente pour préserver les gencives. Croquer le fruit et le mastiquer lentement. Le Jus est un bon désinfectant pour la bouche et la gorge.

Obésité
Associée à tous les régimes amincissants elle lutte efficacement contre les surcharges pondérales.
La pomme calme l’appétit, elle crée une sensation de satiété, tout en apportant que peu de principes nutritifs.
Elle remplace efficacement les excès de protéines et de matières grasses.
La pomme est recommandée pour les diabétiques (diabète gras). Le sucre qu’elle contient étant surtout du fructose, il est facilement assimilé par l’organisme.

INDICATIONS PRINCIPALES

La pomme sera privilégiée dans l'alimentation dans toutes les circonstances suivantes:
• Pour les femme enceintes, pendant la période de grossesse,
• Pour les enfants en période de croissance.
• Pour améliorer la résistance à l'effort physique et intellectuel (travailleurs manuels, sportifs, étudiants).
• Pour faciliter la digestion.
• Pour prévenir l'artériosclérose et les troubles qui en découlent.
• Pour prévenir l’arthritisme et les troubles qui en découlent
• Pour entretenir la jeunesse tissulaire en général, et la prévention des rides en particulier.
• Pour le plaisir de déguster un aliment aux parfums forts et variés.

UTILISATIONS

Il est préférable de manger la pomme crue avec la peau. La plupart des substances étant confinée dans cette dernière et se trouvant détruites par la cuisson (vitamine C notamment).
Il faut manger les fruits mûrs. Cueillis avant maturité et consommés verts, ils irritent l'estomac et les intestins. Ils ont un effet purgatif. Une pomme mûre perd sa teneur en cellulose et en pectine.
Il faut consommer des fruits sans produit chimique.
Consommez la pomme :
- Crue avec la peau : croquée, au couteau ou râpée
- Dans la cuisine de tous les jours :
- En entrée dans les salades,
- En accompagnement des viandes, et en mélange avec d’autres légumes (se mélange très bien avec le chou,
les carottes, les betteraves).
- En dessert : Compotes  -  Tartes  -  Patisseries, etc...
- En assaisonnement : vinaigre de cidre (bio de préférence).
- En boisson:
Jus de pomme et cidre.
- En infusion :

Ancienne recette :
(congrès international de physiothérapie, Paris,1910) :
Prélever les épluchures et le trognon de la pomme. Les faire sécher et les réduire en morceaux.
En faisant bouillir ½ litre d’eau pendant 10 minutes et en ajoutant 250 g de cette préparation additionnée d’un peu de réglisse, on obtient une tisane des plus rafraîchissante et idéale pour combattre l’inflammation des voies urinaires, l’herpès, la goutte, le rhumatisme et qui agit favorablement sur le foie et les reins.
Appelez cela infusion d’épicarpes (et pas d’épluchures de pommes).
Alain ROUÈCHE


LA COMPOTE DE POMME

À défaut de manger des pommes crues, nous vous recomandons la compote de pommes en morceaux  ANDROS, en pots de verre de 740 grammes. Un bon goût de fruit et pas très sucrée.

COMPOTE  DE  POMMES.jpg

UNE CONFITURE DE SANTÉ

                                                LA MARMELADE D'ORANGES AMÈRES
                                                               BONNE  MAMAN

MARMELADE.jpg

                                            ATTAQUE  CÉRÉBRALE

              CE QU'IL FAUT SAVOIR POUR RÉAGIR DANS UNE TELLE SITUATION

Un neurologue a dit que s’il pouvait soigner une personne victime d’une attaque cérébrale dans les 3 heures, il pouvait renverser totalement les dommages.
L'attaque cérébrale est provoquée par un caillot de sang qui obture un vaisseau et bloque l'irrigation sanguine du cerveau.
Les symptômes d’une attaque cérébrale sont difficiles à identifier. Malheureusement, dans certains cas la victime d’une telle attaque pourrait souffrir de graves dommages au cerveau si les personnes autour d’elle n’arrivent pas à identifier ces symptômes.

Reconnaître une attaque cérébrale

Un spectateur peut reconnaître une attaque cérébrale en posant quatre questions simples répondant à la formule : SPBT

S : Demandez à la personne de sourire.
P : Demandez lui de parler, de dire une phrase simple avec cohérence (Exemple : il fait beau aujourd'hui)
B : Demandez lui de lever les deux bras.

     Si la personne a des difficultés à exécuter l’une ou l’autre de ces trois tâches, appelez immédiatement le 15 et décrivez les symptômes à la personne en bout de ligne.

T : Demandez-lui en plus de tirer la langue.
     Si la langue est croche, si elle va plus d’un côté que de l’autre, c’est aussi une indication supplémentaire d’une attaque cérébrale.
                                                                            -------------------

Alimentation : la majorité des seniors sous-estiment leurs besoins

La grande majorité des plus de 60 ans sont convaincus d'avoir une alimentation suffisante, mais plus de la moitié d'entre eux pensent, à tort, que leurs besoins nutritionnels, notamment en protéines, diminuent avec l'âge, selon une enquête rendue publique mardi.

Ainsi, 89% de ces seniors disent manger de façon adaptée à leur âge et les plus âgés sont encore plus persuadés de l'équilibre de leur alimentation (91% pour les 70 ans et plus). Pourtant, 56% croient que les besoins nutritionnels diminuent quand on vieillit et 35% qu'ils restent les mêmes, d'après cette étude réalisée par Opinion Way.

"C'est une erreur", explique à l'AFP le professeur Bruno Lesourd (CHU de Clermont-Ferrand), spécialiste de la nutrition et de gériatrie, car "comme une vieille voiture qui peut rouler vite mais en consommant plus d'essence, l'organisme en vieillissant a un moins bon rendement énergétique".

En fait, avec l'âge, "les besoins énergétiques augmentent de 15 à 20% et ceux en protéines de 20% (soit 1 à 1,2 g/kg/jour)", dit-il. A titre d'exemple, cent grammes de viande ou de poisson équivalent à 20 grammes de protéines, un oeuf à 5 à 6 g selon sa taille, un yaourt ou une demi-baguette à 5 g.

Un apport en protéines accru permet de maintenir une bonne masse musculaire, une réserve nécessaire pour se défendre contre une infection ou d'autres maladies.

Avec le vieillissement, l'odorat et le goût s'altèrent progressivement, la sensation de satiété arrive plus vite et le risque est un amaigrissement insidieux qui fragilise l'individu et augmente les risques de mortalité, prévient le professeur Lesourd qui préconise de se peser assez régulièrement.

- Retour aux goûts de l'enfance -

Mais on peut s'appuyer sur la "mémoire du goût" pour stimuler l'appétit : avec l'âge on revient aux goûts de son enfance. Ce spécialiste préconise donc une cuisine traditionnelle, mijotée, une cuisine régionale avec les condiments de l'époque (herbes, oignons, ail, échalote...) ou du pays d'origine, selon les cas.

La convivialité est un des éléments qui contribue aussi à maintenir l'appétit. Les seniors prennent environ 5 repas par mois avec une autre personne que leur conjoint. Ce nombre de repas partagés est plus important pour les célibataires (8,5 repas) et les Parisiens (6,78). Mais 15% des seniors interrogés n'en partagent aucun.

Faire les courses (le poids, la distance, les transports) est un problème pour une personne interrogée sur cinq.

De plus, 57% des seniors de plus de 60 ans ne parlent pas de leur alimentation à leur médecin ou pharmacien alors que celle-ci est un élément clé du "bien vieillir" et qu'un quart d'entre eux reconnaissent avoir des besoins spécifiques en raison d'une pathologie (cholestérol, etc.)

L'enquête Opinion Way a été réalisée du 23 octobre au 3 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.012 individus de 60 ans et plus vivant à domicile pour le compte de la Fédération des prestataires de santé à domicile. Elle vient appuyer une campagne de mobilisation sur le thème "la santé des seniors est dans l'assiette" lancée à l'occasion de la 4e semaine nationale du maintien à domicile (22 au 29 novembre).

Un livre de recettes du chef Yves Camdeborde, juré du concours télévisé Masterchef, est édité à cette occasion, avec l'appui d'experts. Des réunions d'informations sont prévues dans onze grandes villes et un site internet dédié (www.seniors-domicile.fr) offre informations, astuces et conseils.

"On peut faire des choses simples et qui ont du goût, sans que cela soit cher", assure ce chef à l'AFP. "Il faut continuer à cuisiner et faire les courses", dit-il, soulignant "le plaisir du partage quand on se met autour de la table en famille ou avec des amis". "Cuisiner, cela amène de la joie et du bonheur".

  1. Le site www.seniors-domicile.fr

18/11/2014 15:01:31 - Paris (AFP) - Par Brigitte CASTELNAU - © 2014 AFP

 

 

 

Les commentaires sont fermés.