Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/06/2014

- BÂTISSONS ENSEMBLE UNE NOUVELLE CIVILISATION - ----- LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ - SOLIDARITÉ -----

Pour vivre et survivre
nous avons besoin d'avoir une connaissance vraie du monde et de nous-mêmes.

La Vérité est le problème fondamental de la philosophie.

Douter de tout ou tout croire sont deux solutions commodes pour se dispenser de réfléchir.
(Henri Poincaré, mathématicien français,1854-1912)

Croire c'est tenir pour vrai a priori, c'est à dire sans preuve et sans discussion.
Or on peut tenir pour vraies des choses qui ne le sont pas.

UN ATHÉE C'EST QUELQU'UN
QUI NE CROIT À RIEN
MAIS QUI PENSE À TOUT
ET QUI RAISONNE

LE DEGRÉ ZÉRO DE L'ATHÉISME

Dernièrement  quelques affiches comme celle qui est reproduite ci-dessous ont été placardées dans le centre ville de Perpignan. Il est difficile de ne pas réagir à ce genre de propagande à des années-lumières de notre façon d'être athées, et de ne pas dire que nous n'avons rien de commun avec cette vomissure.

Toute bataille, que ce soit une bataille d'idées, une bataille commerciale, une bataille politique, une bataille sportive ou une bataille militaire, est avant tout une bataille d'intelligences.
Non seulement cette affiche ne fait aucun mal aux religions qu'elle prétend combattre mais elle les conforte dans l'esprit des croyants, sans faire un athée de plus.
Et elle décourage des incroyants de se dire ouvertement athées. Une telle propagande ne fait pas que nuire à la cause qu'elle prétend servir. Elle se fait objectivement l'alliée de celle qu'elle prétend combattre.

 

L'individu représenté sur cette affiche croit vomir toutes les religions alors qu'il ne fait que dégueuler son pinard.

                                      ###############

Celui qui a connaissance d'un crime et qui ne le dénonce pas
se rend complice de ce crime.

RACISME  ET  ÉPURATION  ETHNIQUE  EN  ISRAËL
Pendant qu’en France certains dénoncent le racisme et l’antisémitisme, en Israël, le don du sang d'une députée noire jugé impur est refusé.
La Shoah ne peut pas tout justifier.

Israël : 1er épisode
Le Point.fr - AFP du 12.12.2013

Une élue juive d'origine éthiopienne s'est vu refuser son "sang spécial" sur la base d'une directive du ministère de la Santé israélien.


L'affaire a fait scandale en Israël. Le refus du Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix-Rouge, d'accepter le don de sang de la députée noire d'origine éthiopienne Pnina Tamano-Shata a fait grand bruit, mercredi 11 décembre 2013, dans l'État hébreu.


L'élue a souhaité offrir son sang à l'occasion d'une opération de don organisée dans l'enceinte du Parlement à Jérusalem. Mais une responsable de cet organisme, filmée et enregistrée par une caméra vidéo, lui a expliqué que : "Selon les directives du ministère de la Santé, il n'est pas possible d'accepter le sang spécial d'origine juive éthiopienne."


Selon les médias, le ministère de la Santé estime que le sang des juifs d'origine éthiopienne, les Falash Mura, qui ne sont pas nés en Israël, est susceptible de propager des maladies, notamment le sida. La députée s'est insurgée lors d'une interview sur une chaîne de télévision privée contre "cet affront fait à toute une communauté en raison de la couleur de sa peau".


J'ai 32 ans, je suis arrivée à l'âge de 3 ans en Israël, j'ai effectué mon service militaire et j'ai deux enfants. Il n'y aucune raison de me traiter de la sorte", s'est-elle indignée. Elle a rappelé qu'il y a 16 ans une grande manifestation de la communauté des juifs éthiopiens avait eu lieu à Jérusalem lorsque les médias avaient révélé que les autorités sanitaires se débarrassaient sans l'utiliser du sang donné par les membres de cette communauté.

"Depuis cette époque où j'ai moi-même manifesté, rien n'a changé", a-t-elle déploré. Après des consultations, les responsables du Magen David Adom ont indiqué qu'ils étaient prêts à accepter le sang de la députée, mais que celui-ci serait congelé et ne serait pas utilisé.

Plus de 100 000 juifs d'Éthiopie ont immigré en Israël au cours des trente dernières années, notamment lors des opérations Moïse et Salomon, en 1984 et en 1991. Actuellement, plus de 120 000 juifs éthiopiens, dont 80 000 nés en Afrique, vivent en Israël, où ils sont victimes de discriminations.

Israël : 2ème épisode

Israël impose la contraception aux femmes juives d’origine éthiopienne

AFP et Le Point.fr - du 30.1.2013


Le ministère israélien de la Santé a admis avoir pratiqué à leur insu, des injections d'un agent contraceptif de longue durée aux Juives falashas immigrées. Le mystère est enfin levé sur l'étonnante baisse de 50 % du taux de fécondité des Juifs éthiopiens d'Israël depuis 2000.


Après cinq années de démentis successifs, le gouvernement israélien a admis qu'il avait instauré un système de contraception des femmes immigrées d'origine éthiopienne avant leur arrivée en Israël. L'affaire a fait grand bruit en décembre dernier, après la diffusion d'un reportage par la télévision israélienne.


Trente-cinq immigrées éthiopiennes y affirment avoir été forcées d'accepter, il y a huit ans, une injection de Depo-Provera, un agent contraceptif de longue durée, au risque de ne pas être autorisées à pénétrer sur le territoire israélien. "Ils nous disaient qu'il s'agissait d'un vaccin", raconte une femme interrogée par la journaliste Gal Gabbay. "Nous leur disions que nous ne voulions pas l'injection“.


“Nous étions effrayées, affirme une autre Éthiopienne. Ils nous répondaient que si nous n'en voulions pas, nous n'irions pas en Israël.Nous n'avions pas le choix”.
La pratique était ensuite répétée tous les trois mois après l'arrivée des femmes dans l'État hébreu.

Six semaines plus tard, le professeur Roni Gamzu, directeur général du ministère de la Santé, intime l'ordre de mettre un terme à la pratique et demande à tous les gynécologues du pays de "ne pas renouveler les prescriptions de Depo-Provera pour les femmes d'origine éthiopienne ou d'autres femmes qui, pour toutes sortes de raisons, ne comprennent pas les implications de ce traitement". Le ministère souligne néanmoins que cette consigne "ne constitue pas une prise de position ni un constat des faits" à propos de cette contraception forcée.


Longtemps coupés des autres communautés juives, les Juifs flashas d’Éthiopie n'ont été reconnus comme tels qu'en 1975 par le gouvernement israélien. Celui-ci a organisé dans les années 1980 et 1990, deux vastes opérations de rapatriement, permettant à 35 000 d'entre eux de s'installer en Israël. D'après l'AFP , ils seraient aujourd'hui plus de
120 000, dont 80 000 sont nés en Afrique, mais nombreux sont encore ceux à devoir affronter d'énormes différences culturelles et des discriminations au sein de la société israélienne.

                                                         -o-o-o-o-o-o-o-o-

L’AFIS (Agence Française pour l’Information Scientifique)
Une association du plus haut intérêt pour tous ceux qui soutiennent la véritable science contre l’irrationnel.

-  L’Association Française pour l’Information Scientifique est une association loi 1901 qui se donne pour but de promouvoir la science contre ceux qui nient ses valeurs culturelles, la détournent vers des œuvres malfaisantes ou encore usent de son nom pour couvrir des entreprises charlatanesques.

-  La grande presse et les périodiques de vulgarisation, sollicités par des exigences diverses (quête commerciale de la sensation), ne reculent pas toujours devant la déformation ou la complaisance pour l’irrationnel.

-  La science ne peut résoudre à elle seule les problèmes qui se posent à l’humanité, mais on ne peut les résoudre sans faire appel à la méthode scientifique

-  Les citoyens doivent être informés des progrès scientifiques et techniques et des questions qu’ils soulèvent, dans une forme accessible à tous et en toute indépendance vis-à-vis des intérêts privés, quels qu’ils soient.

-  Ils doivent être mis en garde contre les fausses sciences et ceux qui dans les médias leur prêtent la main par intérêt personnel ou mercantile. Voilà la mission à laquelle l’AFIS veut se consacrer.

-  Au travers de sa revue “Science et pseudo - sciences” elle veut donc : 

-  Retenir dans l’actualité scientifique et technique, un certain nombre de faits pour en considérer d’abord la signification humaine, 

-  Diffuser une information scientifique constituée de nouvelles d’actualité dans toutes les branches de la recherche, dans un langage accessible à tous, 

-  Dénoncer sans réserve les marchands de fausses ou de pseudo - sciences (astrologie, soucoupes volantes, sectes, "paranormal", médecines fantaisistes) et les charlatans malfaisants pourvoyeurs de l’irrationnel, 

-  Défendre l’esprit scientifique contre la menace d’un nouvel obscurantisme.

-  Elle se veut indépendante de tout groupe de pression et veut éviter toute concession au sensationnalisme, à la désinformation et à la complaisance pour l’irrationnel.

-  La liste des membres du comité de parrainage de l’AFIS et de la revue “Science et pseudo - sciences”, composée de scientifiques de haut niveau, qui leur apportent ou qui leur ont apporté leur soutien ou leur collaboration est impressionnante, et ne peut être reproduite dans une courte fiche comme celle-ci (Nous en profitons pour saluer avec plaisir Michel Naud qui a beaucoup donné).

-  L’AFIS a été créée novembre 1968 sous l’impulsion de  Michel Rouzé, journaliste scientifique, qui dirigea auparavant le mensuel de vulgarisation “Diagrammes” pendant dix ans.

-  A l’origine cette agence indépendante de toute pression des intérêts privés, se proposait de diffuser par divers moyens (conférences, débats et publications), une information accessible au grand public non spécialisé, pour dénoncer le charlatanisme pseudo-scientifique.

-  Les cahiers bimestriels ont pour but :

-  d’extraire de l’actualité scientifique, dans un langage accessible à tous, quelques informations parmi les plus intéressantes, et en souligner à l’occasion les à-côtés peu connus du public.

- de dénoncer sans indulgence les mystifications pseudo-scientifiques, et le charlatanisme habillé du masque de la Science des charlatans malfaisants des pseudo - sciences et de l’irrationnel.

Pour plus d’informations se reporter au site de l’agence

http://www.pseudo-sciences.org
Pour le Languedoc-Roussillon
http://afislr.over-blog.com

Les nouveaux frères DALTON
DES RABBINS AUX MÉTHODES BIEN PEU ORTHODOXES
Le Point.fr du 15.10.2013

Les frères Dalton.jpg

Pour "convaincre" des maris récalcitrants d'accorder le divorce à leur femme, ils les enlevaient et les torturaient moyennant finance

À Brooklyn, le rabbin Mendel Epstein avait une spécialité. Il défendait les femmes dans des affaires de divorce auprès des tribunaux religieux. Chez les juifs orthodoxes, c'est le mari seul qui peut accorder le divorce en donnant à sa femme une permission appelée le "gett". Or, il arrive qu'il refuse par vengeance, parce qu'il exige de l'argent, la garde des enfants, etc... Ces femmes, les “agunah”, un mot hébreu qui signifie "femme enchaînée", se retrouvent donc dans une situation impossible. Elles sont souvent ostracisées et n'ont pas le droit de se remarier. Pour faire céder les maris, une pratique courante consiste à leur interdire l'accès à la synagogue, on publie aussi leur nom dans des journaux lus par la communauté, afin de les humilier.

Le rabbin Epstein, 68 ans, avait mis au point des méthodes plus musclées, il faisait enlever et torturer les maris récalcitrants contre espèces sonnantes et trébuchantes. Il demandait 10 000 dollars pour que le tribunal religieux l'autorise à avoir recours à la violence et 50 000 dollars pour embaucher des hommes de main. 

En août dernier, deux agents du FBI, l'un se présentant comme une femme malheureuse, l'autre comme son frère, prennent contact par téléphone avec Martin Wolmark, un rabbin respecté dans l'État de New York. Ils lui disent qu'ils veulent "désespérément un divorce religieux et qu'ils sont prêts à payer une grosse somme d'argent". Le soi-disant mari est un homme d'affaires d'Amérique latine. Wolmark les envoie chez Epstein en leur disant : "Vous avez besoin de rabbins spéciaux qui vont se charger du problème et le mener jusqu'au bout".

Une semaine plus tard, les deux agents rencontrent Epstein. Dans une conversation secrètement enregistrée, il leur explique qu'il engage de "gros durs". "En clair, ce qu'on va faire, c'est kidnapper un type pendant deux heures, le passer à tabac, le torturer et l'obliger à donner le gett." Il continue en ajoutant qu'ils utilisent "un aiguillon électrique qui sert pour le bétail" qu'ils mettent sur certaines parties du corps, qu'ils enfouissent la tête du mari dans un sac en plastique et avec un peu de chance, votre mari n'aura même pas une marque sur le corps, a expliqué Epstein aux deux agents du FBI. Si jamais il va voir la police, elle ne le croira pas et pensera qu'il s'agit d'une quelconque affaire de fous entre juifs et ne voudra pas intervenir."

Avant d'agir, Wolmark et Epstein réunissent le tribunal rabbinique qui, par édit religieux, les "autorise à faire usage de la violence pour obtenir un gett sous la contrainte".
Si Epstein et ses acolytes ont pu continuer si longtemps sans être inquiétés, c'est parce que la communauté orthodoxe est très fermée et répugne à alerter la police sur ses problèmes internes.
Le rabbin et ses hommes de main ont été arrêtés alors qu'ils préparaient l'enlèvement et dix hommes sont sous les verrous. 

UNE PREMIÈRE "ÉGLISE ATHÉE" À LONDRES

A Londres, une "église athée" qui fait salle comble est devenue trop petite pour accueillir tous ses "fidèles". (De atunion.org du 30. 9. 13)

L'Eglise sans messe ni Dieu imaginée par Sanderson Jones et Pippa Evans, deux comédiens anglais, ne désemplit pas. Trois mois après le lancement de la "Sunday Assembly", le 6 janvier 2013, environ 400 "fidèles" athées se rejoignent un dimanche par mois pour trouver une ambiance communautaire, la religion en moins, dans l'ancienne église chrétienne de Saint-Paul Road. Le concept a tellement bien fonctionné que l'église est devenue trop petite pour accueillir tous ceux qui souhaitent participer à l'office mensuel athée de la "Sunday Assembly".

"Vous pouvez passer une journée entière à Londres sans parler à quiconque. Je pense que les gens ont vraiment envie d'un lieu de rencontre, qui n'implique pas de boire et dont l'accès n'est pas payant", a expliqué Pippa Evans, fondatrice de l'Eglise athée londienne. Son complice, l'acteur Sanderson Jones a renchéri : "Il y a beaucoup de choses dans la pratique religieuse qui n'ont rien à voir avec Dieu : il s'agit de rencontrer des gens, de réfléchir aux moyens d'améliorer sa vie". Les deux comédiens mènent les offices athées en mêlant musique, discours et réflexions d'ordre moral. Tous deux reconnaissent que les cérémonies empruntent beaucoup au christianisme. Les deux comédiens à l'origine de l'Eglise athée mêlent chants et danses aux discours et réflexions d'ordre moral.

Au Royaume-Uni, le dernier recensement de décembre 2012 montre que la proportion de personnes se déclarant chrétiennes est passée de 72% en 2001 à 59% en 2011. Le même recensement indiquait que 15% des britanniques se déclaraient athées en 2001, leur proportion est passée à 25% en 2011. La "Sunday Assembly" semble donc avoir de beaux jours devant elle, d'autant que le concept séduit à l'étranger. 

Sanderson Jones et Pippa Evans ont reçu des demandes de franchises venues de "Colombie, Bali, Mexique, Houston, la Silicon Valley, Philadelphie, l'Ohio, Calgary, La Haye, Vienne... C'est tellement excitant que la tête me tourne parfois » a raconté Sanderson Jones. 

Le duo a même reçu le soutien de membres du clergé, notamment celui du vicaire Dave Tomlinson, venu de l'église voisine assister à une « Sunday Assembly" : "J'ai senti qu'il y avait autant de ce que j'appelle Dieu ici que dans ma propre église ce matin. Tout ce qui a été dit ici aurait tout à fait sa place dans mon église. J'espère que cela va prospérer", a-t-il témoigné. "Mais ils (les membres du clergé) ont dit qu'ils devraient réfléchir à ce qu'il fallait faire si elle prenait de l'ampleur" a plaisanté Pippa Evans, soulignant "en fait les plus agressifs à notre égard sont sans doute certains athées, qui estiment que nous desservons l'athéisme, que nous n'avons pas une bonne façon de ne pas croire en Dieu. C'est assez drôle".

Commentaire : La messe étant surtout un spectacle, il n'est pas étonnant que les prêtres puissent être remplacés par des comédiens.
À la messe de l'église il y a une scène (l'autel), des comédiens les (prêtres) en tenue de scène et d'autres (les laïcs qui lisent des passages de l'Évangile) en tenue de ville. Il y a un décor, de la musique et des chants. Alors, de l'Église au théâtre il n'y a qu'un pas que certains n'hésiteront pas à franchir pour exploiter le filon.
Toutes les expériences méritent d'être tentées, et on ne peut pas juger à distance, mais si les auditeurs-spectateurs de ces réunions ne sont pas unis par le moindre idéal philosophique commun, s'ils ne viennent là que pour bavarder et passer un bon moment, il est à craindre que cette "église athée" ne tourne petit à petit au "Café-concert" pas plus athée que le bistrot du coin.   

L'athéisme progresse lentement mais il progresse partout dans le monde
Les athée belges tiennent leurs premiers états généraux
La Libre Belgique du 24.9.2013

Créée l’an dernier, l’Association belge des athées veut se faire entendre dans le débat public et faire respecter sa vision du monde. Cela l’amène à organiser du 4 au 6 octobre prochains les états généraux de l’athéisme au théâtre Varia à Ixelles. Ses organisateurs ont expliqué le sens de leur démarche en primeur à “La Libre”.

Patrice Dartevelle, le secrétaire de l’ABA va directement à l’essentiel : “il ne faut pas se tromper. C’est vrai que nous ne sommes pas favorables aux gens religieux mais pas pour autant non plus des suiveurs de Catherine Fourest pour qui le danger vient de l’intégrisme majoritaire qui serait selon elle catholique… Il faut se recentrer sur la laïcité philosophique”. C’est en analysant la dernière grande enquête décennale sur les valeurs en Europe qu’avec d’autres Dartevelle a estimé que c’était le bon moment pour amener les athées à s’affirmer : “la moitie des Belges se dit catholique pour 10 % d’athées mais… un tiers des personnes interrogées disent ne plus être religieux. Il en ressort que l’athéisme doit devenir plus visible et aller à contre-courant des idées de Frédéric Lenoir qui affirme que toutes les idées se valent sauf les fondamentalistes chrétiens et… les athées dogmatiques”. Le Pr Serge Deruette (UMons) enchaîne : “Dans le contexte actuel, Dieu est de plus en plus une auberge espagnole avec une spiritualité passe-partout. C’est le moment d’intervenir dans le débat”.

Sans devenir une… religion laïque ? “Ah oui” renchérit Jean-François Jacobs, issu du monde culturel. “Si nous nous structurons ce n’est pas pour devenir une nouvelle religion… On n’a pas de dogmes, on ne va pas juger les bons et les mauvais athées, nous sommes uniquement dans la réfutation…” Comme le souligne Serge Deruette “notre combat vise la défense et l’illustration de l’athéisme”…

Plutôt que d’organiser un énième colloque pour vieux militants laïques, l’ABA qui a constaté un intérêt croissant des plus jeunes entend les cibler à partir du milieu associatif. Avec donc deux spectacles autour du curé et athée révolutionnaire Meslier – lire ci-contre – mais aussi une focalisation sur l’athéisme et les sciences, l’athéisme et l’idéologie, l’ULB et l’athéisme d’aujourd’hui et une table ronde avec des témoignages d’ athées convaincus dont Noël Rixhon, un ancien prêtre qui vient de sortir “Conscience athée” chez Mémogrammes.

Même si tout cela semble encore très “intello”, le but est d’élargir le public susceptible de s’investir dans une réflexion sans préjugés. Sans agressivité aussi : “nous voulons montrer que l’athéisme est aussi porté par des valeurs; Nous ne condamnons pas ceux qui croient sincèrement mais l’athéisme mérite aussi le respect. Et ça sans nulle volonté prosélyte. Bref, si nous combattons les religions, nous respectons les croyants s’ils jouent aussi le jeu démocratique. Si la laïcité se bat pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat, nous voulons la séparation des religions et des consciences”.

L’Association belge des athées multipliera donc les activités destinées à un large public. Elle est sur Facebook avec un millier d’adhérents qui s’investissent dans des débats roboratifs et animés. Dans la même optique, elle organisera encore un face-à-face fin novembre sur l’athéisme et l’agnosticisme entre les professeurs Jean Bricmont (UCL) et Baudouin Decharneux (ULB) (1). Pour l’heure, l’ABA se concentre sur la Wallonie et Bruxelles mais suit avec intérêt ce qui se fait en Flandre à partir d’une commission de l’Humanistisch Verbond. Et bien entendu à un échelon plus international, son président Johannes Robyn étant aussi le numéro un de l’Union des athées dont le siège est à Paris…

 (1) UCL : Université Catholique de Louvain, où le scientifique universitaire athée Jean Bricmont enseigne pour parler.... de l'athéisme.
ULB : Université Libre de Bruxelles, créée au XIXème siècle en opposition aux universités catholiques.... mais où les athées y sont rares.

Le comité :
Président, Johannes ROBYN.
Vice-Président, Thomas HANSON.
Vice-Président, Serge DERUETTE.
Secrétaire, Patrice DARTEVELLE.
Trésorier,  Marcel POZNANSKI.
Administrateurs :
Jean-François Jacobs,
Jean-Jacques Amy,
Henri Charlier,
Francis De Cock,
Pierre Gillis,
Noël Rixhon,
Calogero Gigante,
Julien Dohet.
Contacts :
atheesdebelgique@gmail.com
http://www.atheeshumanistes.be/
www.athee.info/

CONSCIENCE ATHÉE

 Début septembre 2013 la collection Hélios éditée par Memogrames s’enrichit de l’essai d’un ancien prêtre catholique désormais militant athée, Noël Rixhon.
“CONSCIENCE ATHÉE”, ouvrage de 208 pages permet à son auteur d’affiner sa pensée, d’exposer son athéisme, d’expliciter son parcours personnel et de régler, sereinement, quelques comptes avec les religions.

CONSCINCE ATHEE.jpg

Ce livre est à la fois témoignage et réflexion d'un athéisme radical. Un athéisme mûrement et intensément réfléchi, discuté, élucidé, mis au point. Athée, on l'est non par bravade ni par désir ou plaisir d'être libéré d'une religion trop pesante, mais par retour à "l'essentielle nudité" de son esprit, libéré des aberrations religieuses, et par réalisme, par volonté de se brancher lucidement sur le seul réel qui soit : un monde tel qu'il est, tel qu'il nous apparaît, nous intrigue, nous émerveille, nous scandalise et qui sans Dieu n'est pas un monde vide, mais est plein de vie, porteur de valeurs, où il y a tant à faire et qu'il est manifestement déraisonnable, imprudent et dangereux de vouloir construire fondamentalement sur l'hypothétique, l'invérifiable, l'imaginaire.
Pourtant, si l'on naît sans aucune imprégnation religieuse, instantanément, on est pris, " emmailloté, bercé, nourri " au sein d'une culture pénétrée de tradition religieuse. L'auteur a connu ce parcours : naissance, enfance, jeunesse sous forte empreinte paysanne, foncièrement religieuse catholique, éducation débouchant sur une formation et l'accès à la prêtrise ; et puis, prise de conscience athée vécue comme une conversion à sa propre vérité intime, force positive, facteur de libération humaine.


Des athées lancent un Conseil des ex-musulmans de France

AFP du 6. 7. 2013

EX-MUSULMANS.JPG

Une trentaine d’ex-musulmans athées de différentes nationalités viennent de créer un “Conseil des ex-musulmans de France”, pour réclamer le droit de se dire publiquement athées et de critiquer leur religion d'origine. 

"Nous sommes un groupe d’anciens musulmans athées et incroyants qui avons fait face à des menaces et à des restrictions dans nos vies personnelles (1). Plusieurs d'entre nous ont été arrêtés pour blasphème", expliquent les membres fondateurs qui se réfèrent notamment au Chevalier de la Barre, exécuté en 1766 pour avoir refusé de se découvrir au passage d'une procession religieuse.

"Nous voulons porter en France la voix des ex-musulmans qui dénoncent le mensonge selon lequel tout musulman est musulman pour la vie et doit le rester, alors que ce n’est pas vrai“, a expliqué à l'AFP l'un de ses membres Atika Samrah, une Marocaine installée en France depuis cinq ans et qui dit n'avoir jamais pu se dire athée dans son pays.

Des associations similaires existent en Grande-Bretagne et en Allemagne. "Nous avons choisi le même nom et le même logo (le mot "ex" accompagné d'un croissant), en y ajoutant la carte de France pour bien refléter notre appartenance", a-t-elle précisé.

http://ex-musulmans.over-blog.com/


(1)  Rappelons que l'apostasie est passible de la peine de mort en Iran et en Arabie saoudite.

                                         --- o0o ---                                                           

Les États-Unis ont érigé le premier monument à l'athéisme
Selon http://french.ruvr.ru/news/  du 30. 6. 2013

Monument athée.JPG


 

Le premier monument à l'athéisme dans le monde a été érigé dans la ville américaine de Stark en Floride, près du palais de justice à l'initiative de l'organisation des athées américains.

Il représente un banc avec un socle sur lequel sont gravées des citations de philosophes athées.
Selon le président de cette organisation, la première chose qui attire votre attention lorsque vous regardez le monument, c'est qu'il a une application pratique. « Les athées ont une approche très réaliste du monde, c'est pourquoi nous avons décidé de faire un monument en forme de banc».

États-Unis : une église pour les athées
Le Point.fr du 24. 6. 2013

Dans la petite ville de Bâton-Rouge en Louisiane, un ex-pasteur pentecôtiste réalise des "messes" destinées aux personnes... sans religion.

80 personnes se réunissent tous les dimanches dans l'amphithéâtre d'un hôtel. Sur le devant de la scène, un homme habillé en costume cravate, guide la cérémonie en chantant et en prononçant des sermons passionnés. Il ne s'agit pas d'un service religieux, mais de la première "église athée" des États-Unis, intitulée "Joie de vivre". Le “culte” est présidé par Jerry De Witt, un ancien pasteur de l'Eglise pentecôtiste qui se définit aujourd'hui comme “athée pur et dur".

De Witt dit avoir créé ce projet pour répondre à une demande croissante dans la région. Selon une étude de 2012 environ 20 % de la population américaine dit ne pas appartenir à une religion, contre 15 % trois ans plus tôt. De Witt affirme vouloir "apporter" aux athées quelques-unes des leçons apprises pendant ses 25 années en tant que chef religieux. Dans un entretien au New York Times, il considère que "certaines choses se perdent" quand une personne quitte l'Église, comme "le sentiment de communauté" et le "réconfort émotionnel". 

"Il y a des personnes qui, même si elles sont contentes de leur vie sans religion, regrettent le côté communautaire de l'Église, le partage, le sentiment d'appartenance", explique-t-il. "

Les athées comprennent qu'apprécier la pensée critique et la méthode scientifique ne les empêche pas de vivre leur côté émotionnel. L'initiative a fait des émules. Des églises athées ont vu le jour dans d'autres villes comme Huston, Sacramento et New York. Mais c'est dans le sud-est des États-Unis que le concept est le plus présent. Cette région est très conservatrice et religieuse et ceux qui quittent le milieu de l'Église se sentent mis à l’écart par leur communauté.

Commentaire : cet exemple illustre parfaitement l’enseignement de la philosophie matérialiste selon lequel : “Le passé subsiste dans le présent qui porte déjà en lui le futur naissant”.
Il existe aussi aux États-Unis d'anciens ecclésiastiques qui célèbrent des mariages et des obsèques "laïques" pour les personnes qui en font la demande moyennant rétribution.

En France les athées en sont encore au stade du rejet de la religion. Ils n'en sont pas encore au stade de la reconstruction d'un corps social.
Mais nous ne sommes pas sortis d'une religion pour entrer dans une autre. Notre association tend vers une socialisation des athées sur une base philosophique culturelle et sociale, donnant à l'athéisme la dimension humaine qui lui manque, mais qui ne soit en aucun cas la création d'une nouvelle "église"

COMMUNIQUÉ

Le 28 mai 2013 M. Éric LOWEN, directeur de l'Université Populaire de Philosophie de Toulouse, a donné une conférence au Soler devant 350 personnes sur la matière et
l'esprit. 


l'esprit.
                           AFFICHE.JPG

                            Thème de la conférence

LA MATIÈRE DE L’ESPRIT - LA MATÉRIALITÉ DE L’ESPRIT
L’origine matérielle, naturelle et contingente de l’esprit

Pendant des millénaires, la corporalité, la matière, ont été opposées à l’esprit, à l’âme, à la conscience. Cette manière de penser dualement l’homme et le monde est à l’origine des croyances telles que les notions d’âme, d’esprit et de réalités métaphysiques. Or, ce que nous comprenons aujourd’hui dans le domaine de l’origine de la vie et de la pensée bouleverse radicalement ces conceptions. Non seulement l’opposition classique entre l’esprit et la matière n’a plus lieu d’être, car la matière de l’esprit est bien la matière, mais aussi l’idée que nous nous faisions de l’homme : nous ne sommes pas un esprit dans un corps, nous sommes un corps doté d’un esprit, d’une conscience. Réflexions sur le pouvoir créateur de la matière et sur le fait que nous sommes une matière pensante.

LE NOËL DES ATHÉES

Noël n’a que la signification qu’on veut bien lui donner. Pour bon nombre de français, Noël a perdu toute signification religieuse pour devenir la fête des enfants et de la famille. Il n'y a donc pas de raison pour que les athées ne fassent pas la fête comme tout le monde, d'autant plus que ce n'est pas nous qui avons fixé le calendrier des jours fériés et des vacances scolaires. Faisons donc de ce jour férié officiel, la fête des enfants et de la famille, décorons notre maison d‘un beau sapin qui fera la joie des enfants, en rappelant que sans la crèche, le sapin de Noël n‘a plus aucune signification religieuse. Profitons-en pour resserrer les liens familiaux, renouer avec des parents perdus de vue et rappeler que pour nous : "La famille c'est sacré, qu'elle soit légitime, naturelle, adoptive ou sociale, qu'elle nous ait été donnée en héritage ou que nous l'ayons choisie, parce que c'est tout ce qui nous reste quand on a tout perdu".
Quant au Père Noël, un aimable personnage de contes et légendes qui enchante nos enfants, les fait rêver pendant quelques jours et nous rappelle quelques bons souvenirs de notre enfance, considérons-le pour ce qu’il est : une simple tradition populaire.

La pensée du jour 
Douter de tout ou tout croire sont deux solutions commodes pour se dispenser de réfléchir. Henri Poincaré (Mathématicien français, 1854-1912)

NON  À  LA  GUERRE !
LE SYSTÈME CAPITALISTE MONDIAL EST EN CRISE GRAVE

ET CETTE CRISE NE DOIT PAS SE RÉGLER PAR LA GUERRE

EN CAS DE GUERRE AVEC LA RUSSIE

VOICI CE QUI NOUS TOMBERAIT SUR LA FIGURE

armement 5.JPG

Les troupes russes de missiles stratégiques (RVSN) ont tiré avec succès un missile balistique intercontinental Topol depuis le cosmodrome de Plessetsk, dans la région d'Arkhangelsk.
Le missile Topol a franchi la distance de 6.000 km avant de frapper la cible conventionnelle sur le polygone de Koura au Kamtchatka.
Le missile RS-12M Topol a une portée de plus de 10.000 kilomètres et une masse au décollage de 45,1 tonnes. Il peut être équipé d'une ogive nucléaire de 550 kilotonnes. D'une grande manœuvrabilité et facile à manier, ce missile peut être tiré à l'aide de rampes mobiles ou stationnaires.

                         armement 6.JPG

Photos de l'agence russe RIA NOVOSTI
http://fr.rian.ru/

15. 5. 12

UN ESPRIT PAS DU TOUT SAINT
RÈGNE SUR LE VATICAN

Sous le titre "Les balances du Vatican" le Canard Enchaîné du 23 mai 2012 résume en un court article une affaire de fuites qui fait scandale en Italie depuis le mois de janvier dernier. Une affaire de plus ternissant l'image du Vatican.

"Ce n'est plus le Saint-Siège, écrit le Canard Enchaîné, c'est une passoire ! Le Vatican avait depuis des siècles la réputation d'être aussi impénétrable que les voies du Seigneur. Ses petits et gros secrets sont aujourd'hui étalés sur la place profane. Une taupe mystérieuse balance à jet continu à la presse italienne les documents les plus confidentiels sortis tout droit des bureaux du Pape.
On y trouve de tout. Le numéro 39887 du compte personnel ouvert par Benoît XVI auprès de l'OIR, la Banque du Vatican. Des notes diplomatiques. Des rapports envoyés par les ambassades du Vatican sur le comportement sexuel de certains prélats. Des lettres où des dignitaires de l'Église se calomnient les uns les autres. Des preuves de corruption sur des marchés passés par la papauté et par des évêques italiens. Des documents sur des blanchiments de fonds suspects réalisés par l'IOR...
Le grand déballage dure depuis des mois et la gendarmerie pontificale est sur les dents. Les pandores du Saint-Siège ont même vu leurs propres rapports secrets balancés à la presse en toute charité chrétienne.
Pour faire face à un complot aussi diabolique, Benoît XVI a fini par dégainer la grosse artillerie. Dans un communiqué le Vatican annonce qu'il va faire appel à la justice internationale pour pourchasser les démons de la transparence impliqués dans le vol, le recel et la divulgation d'informations secrètes. Sa Sainteté évoque même un acte criminel et promet de traîner les coupables devant la justice.
La papauté qui est membre d'interpol n'a plus qu'à lancer un mandat d'arrêt international contre Lucifer et Belzébuth." Fin de citation.
En dernière minute une dépêche de l'AFP nous apprend que la gendarmerie vaticane a arrêté un des auteurs présumés des fuites de documents confidentiels en la personne de Paolo Gabriele surnommé Paoleto, majordome du pape jusque là au-dessus de tout soupçon. L'annonce de cette arrestation survient au lendemain du limogeage surprise du président de la banque du Vatican.

NOTRE STAND AU FORUM DES ASSOCIATIONS DE PERPIGNAN LES 10 ET 11 SEPTEMBRE 2011

stand athees 1.JPG

  Au centre le secrétaire Louis BALLESTER,82 ans,dit JOINVILLE

1. 2. 2012
DES  ATHÉES  PARLENT  AUX  ATHÉES...... ET  AUX  AUTRES

En ces temps pleins d'incertitudes où beaucoup se posent des questions qui restent sans réponse, l'Association des athées des Pyrénées-Orientales, s'adresse aux athées et aux autres.
L'un des rôles de notre association (et non le moins important), est de donner à ceux de nos adhérents qui le souhaitent et à nos jeunes, des notions élémentaires de culture philosophique et morale qui leur permettent de se construire, de faire leur chemin dans la vie dans les meilleures conditions possibles, et de tenir leur place dans la société, en hommes et en femmes libres, conscients et responsables.
Nous avons entrepris à cette fin, l'élaboration d'un programme de formation théorique et pratique, que nous souhaitons être une œuvre collective, comportant tout naturellement un chapitre sur l'éthique et la morale.
Ce n'est qu'en dépassant le stade sclérosé d'un certain anticléricalisme de routine, et en apportant à l'athéisme le supplément "d'âme" (1) qui lui manquait jusqu'à présent, que nous finirons par intéresser les athées inorganisés et les décider à nous rejoindre.
Nous sommes les précurseurs d'un monde nouveau. Nous sommes sûrs de nous et nous savons ce que nous voulons. La tâche est noble. Elle n'est pas facile et elle sera  longue mais nous sommes persuadés d'être sur la bonne voie et de représenter l'avenir .
À tous ceux qui ont rompu avec la religion ou qui s'en sont éloignés, et qui sont à la recherche d'autre chose qui satisfasse à la fois le cœur et la raison, nous leur proposons de venir marcher avec nous la main dans la main, pour bâtir ensemble la société fraternelle et solidaire, sans races, sans religion, sans classes sociales et sans guerres, à laquelle nous aspirons tous. À chacun de venir prendre sa place parmi nous, selon ses forces et ses capacités. La récompense sera au bout du chemin.
(1)  Le mot âme n'est pas employé ici (on s'en doute) au sens religieux du terme mais au sens psychologique, comme synonyme de pensée, d'esprit. Le terme qui conviendrait mieux serait celui de "spiritualité", si ce mot n'avait pas une connotation religieuse.

POURQUOI  UNE  ASSOCIATION  ATHÉE

Pour :
-  Appartenir  à  une  même  famille  de  pensée.
-  Avoir  une  identité.
-  Avoir une  existence  sociale reconnue.
-  Ne plus être considérés commes des  baptisés non - pratiquants.
-  Promouvoir  un  certain  vivre  ensemble.
-  Connaître  d'autres  personnes  de  même  sensibilité.
-  Cultiver avec elles les mêmes valeurs dans le même état d'esprit.
-  Se tenir  informés.
-  Partager  notre savoir  et  notre expérience.
-  Développer entre nous  l'entraide  et  la  solidarité.
-  Afin d'être  plus  forts  dans  la  vie.
-  Défendre la laïcité
-  Résister à l'hégémonie des religions,
-  Et  contribuer à l'édification d'un monde meilleur.
   Si  vous  ne  voyez  pas  l'intérêt  pour les athées de se regrouper  en  association,  les religions, elles, voient  très bien l'intérêt qu'elles  ont  à  ce  qu'ils  ne  le  fassent  pas.

SOUSCRIPTION  DE  SOUTIEN
Ce ne sont pas les paroles
qui comptent mais les actes .

Notre association est très pauvre. Alors que 10 milliards d'euros de fonds publics sont détournés chaque année au profit des religions, fidèles à nos principes (accepter de l'argent d'un pouvoir politique c'est se vendre), nous ne demandons aucune subvention afin d'être totalement libres et indépendants. Malheureusement on ne fait pas grand chose sans argent. Si vous estimez que par les temps qui courent une association comme la nôtre a sa raison d'être, vous pouvez nous soutenir en nous envoyant un petit don. Même très modique il sera très apprécié. La liste des donateurs ne sera pas publiée.
Adressez votre don uniquement par chèque libellé à l'ordre de "Association des athées des P.O".
Et envoyez-le à :
CI et RA
Association des athées des Pyrénées-Orientales. 
15 rue Ferdinand Buisson
66000 - PERPIGNAN

------------------------- UN ENSEIGNEMENT PAR JOUR --------------------------

Une bonne formule vaut mieux qu'un long discours. Les hommes ont toujours eu recours à des préceptes, maximes, adages, dictons, sentences, proverbes et à des pensées pour fixer leurs idées, formuler une règle, ou proposer une leçon de vie.
Caractérisés par leur brièveté, leur caractère codé, parfois allusif, leur subtilité et leur raffinement ils recèlent des vérités de portée universelle. Ils représentent un trésor de sagesse pour chacun. Ils constituent une morale, voire une méthode pour se construire dans la vie, distinguer le bien du mal, la vérité du mensonge, et nous enseignent le respect dû aux hommes et au monde.
Nous publions ci-dessous jour après jour dans un but de formation humaine, une liste d'enseignements cueillis ci et là, ou qui nous ont été inspirés par l'expérience de la vie quotidienne. Ils ont été rassemblés en vue de participer à une culture populaire athée moderne, en rapport avec la vie, dans laquelle chacun puisera ce dont il a besoin.
Plus ou moins profonds ou tout simplement d'un intérêt pratique ils incitent à la réflexion et sont autant de balises destinées à bien jalonner sa vie. Ceux qui vous paraîtront les plus importants ou les plus utiles sont à lire, à relire, et à retenir afin de vous y référer chaque fois que vous le jugerez nécessaire.

CELUI D'HIER

Le premier Droit de l'Homme c'est de pouvoir satisfaire ses besoins vitaux et ceux de sa famille. Se nourrir, se soigner, se loger, s'éduquer et vivre en sécurité. Tout gouvernement qui ne répond pas à toutes ces exigences pour le plus grand nombre ne rempli pas son rôle et ne peut pas se dire démocratique.

CELUI D'AUJOURD'HUI
On peut toujours casser l'horloge mais on ne pourra jamais arrêter le temps.

CELUI DE DEMAIN
Ce ne sont jamais les solutions politiques qui manquent mais la volonté de les appliquer

Pour lire les 664 enseignements publiés au jour le jour depuis le 5 avril 2009 cliquer ci-dessous :
UN ENSEIGNEMENT PAR JOUR

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------



ÉLECTION  PRÉSIDENTIELLE

        L'Association des athées des Pyrénées-Orientales est une association populaire, matérialiste et humaniste. Nous sommes apolitiques en ce sens, que par principe, nous ne soutenons aucun parti ni aucun candidat, et nous ne donnons aucune consigne de vote.
        Notre champ d'action est celui des idées, des principes et des valeurs. Mais étant humanistes nous ne pouvons pas être indifférents à ce qui se passe dans la société.

        Selon nous la crise que nous traversons va durer, s'aggraver dans les années qui viennent et frappera très durement les plus défavorisés.
       
L'élection présidentielle du 6 mai est un acte politique qui orientera l'avenir de notre société dans un sens ou dans l'autre.
        À tous ceux qui nous font confiance, nous conseillons de voter pour le candidat qu'ils pensent être le plus proche des plus pauvres, des plus faibles et des plus petits.

 

L'IMPORTANT  N'EST  PAS  D'OÙ  ON  VIENT  MAIS  OÙ  ON  VA

Retenez bien ce message :
L'AVENIR  EST  À  UNE  CIVILISATION  UNIVERSELLE  SANS  RACES  ET  SANS  RELIGIONS.  CE  SERA  ÇA  OU  LE  CHAOS.  IL  N'Y  AURA  PAS  D'AUTRE  CHOIX.
Louis  BALLESTER  dit  JOINVILLE  le  26  janvier  2012
Visez la lune, même si vous ne l'atteignez pas vos serez dans les étoiles. (Churchill)

 

IL EST ENCORE FÉCOND LE VENTRE D'OÙ A SURGI LA BËTE IMMONDE (Bertolt Brecht)

Un mauvais présage
"MEIN KAMPF" VA ÊTRE PUBLIÉ EN ALLEMAGNE
Pour la 1re fois depuis la fin de la guerre

MEIN KAMPF 3.jpg

Le livre d'Adolf Hitler, "Mein Kampf" (Mon Combat), va être publié en Allemagne en 2015 pour la première fois depuis la guerre dans une version commentée, vient d'annoncer l'État régional de Bavière qui en détient les droits.
Le ministre des Finances de Bavière, Markus Söder, a annoncé que la décision avait été prise après plusieurs discussions avec des juristes, afin de "démythifier" cet ouvrage qui mêle des éléments autobiographiques et les fondements de l'idéologie nazie aux conséquences catastrophiques, ayant constitué la base de la politique génocidaire du IIIe Reich.
"Nous voulons clairement montrer à quel point ce livre rédigé par Adolf Hitler au cours d'un séjour en prison en 1924 est absurde". L'État régional de Bavière détient jusqu'en 2015 les droits de l'ouvrage qui tombera dans le domaine public en 2016, 70 ans après la mort d'Adolf Hitler.
La Bavière a jusqu'à présent bloqué toute réédition intégrale ou partielle du livre pour éviter une exploitation éventuelle du texte par des groupes néo-nazis, mais à partir de 2016, il sera possible de le reproduire sans avoir l'autorisation de l'Etat bavarois, sauf dans les cas "d'incitation à la haine raciale", est-il précisé.
Édité en allemand à 10 millions d'exemplaires jusqu'en 1945, il était devenu depuis 1936 le cadeau de mariage de l'État aux couples allemands.
Cela tombe à un moment où l'on voit réapparaître au grand jour des groupes néo-nazis en Europe, et il n'est pas difficile d'imaginer qu'ils s'en serviront pas pour propager leur idéologie de mort.


LA FRANCE ÉTANT LAÏQUE
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DOIT ÊTRE
D'UNE NEUTRALITÉ PARFAITE SUR LE PLAN RELIGIEUX

SARKOZY 2.JPG

EN DÉCLARANT À ROME, DEVANT UN PARTERRE D'ÉVÊQUES
QUE L'INSTITUTEUR NE FERA JAMAIS AUSSI BIEN QUE LE CURÉ
POUR ENSEIGNER LE BIEN ET LE MAL,
NICOLAS SARKOZY A FAILLI GRAVEMENT
À SON DEVOIR DE NEUTRALITÉ RELIGIEUSE
ET NE MÉRITE PAS D'ÊTRE LE PRÉSIDENT DE TOUS LES FRANÇAIS.


11. 4. 2012
À PROPOS D'UN FAUX GROSSIER

À nos correspondants


Nous recevons quelquefois des documents ou des informations que des correspondants de bonne foi nous adressent sans en indiquer la source en nous demandant de les faire suivre. La lettre mettant en cause le maire de Talence près de Bordeaux, reproduite à la fin de ce message, nous étant parue plus que suspecte, nous nous sommes adressé directement au cabinet du maire de Talence pour savoir ce qu'il en était. Comme nous nous en doutions, il s'avère que c'est un faux grossier, et qu'une plainte a été déposée pour en trouver le ou les auteurs.
Voici la réponse qui nous a été adressée ce jour par le Cabinet du Maire de Talence.

Madame, Monsieur,

Le document qui vous a été transmis par courrier électronique et qui a provoqué votre réaction est bien évidemment, un faux comme vous pouviez le supposer.
Dès sa distribution au début du mois de septembre dans certaines boîtes aux lettres de la commune, M. le Maire a déposé plainte pour « usurpation de fonction et de titre et incitation à la discrimination et la haine raciale en raison de l’appartenance à un groupe religieux ».
Une enquête des services de police est en cours pour identifier les auteurs de ce document et permettre à la justice de décider de la suite à donner à cette affaire.
Pour votre parfaite information, vous trouverez en pièce jointe le document que la municipalité a distribué en réponse au tract dont vous avez eu connaissance, ainsi que l’éditorial signé d’Alain Cazabonne dans le journal municipal du mois d’octobre dernier.
Espérant que ces éléments seront de nature à répondre à vos interrogations, et à celles de vos correspondants, et restant tout naturellement à votre disposition pour tout complément d’information,
Sincères salutations.
Cabinet du Maire


En conclusion
, nous vous déconseillons de vous prêter à ce genre de campagne pouvant engager votre responsabilité tout autant que celle de ses auteurs.

 

TEXTE
Mairie de Talence

                                   INFORMATION MUNICIPALE

Madame,Monsieur,
Nous vous informons, que dans les prochains jours, dans votre quartier, va se construire une mosquée au profit de l'Associatrion des Musulmans de Talence.
La municipalité a tout fait pour faciliter ce projet, notamment en vendant à prix préférentiel le terrain occupé jusque là par le Moto Club rue des Maures.
Nous vous demandons, dans le cadre du "vivre ensemble" et de la tolérance de faire le meilleur accueil à ces personnes.
Notamment, lors de la grande prière du vendredi, vous veillerez à ne pas laisser vos voitures en stationnement pour ne pas gêner.
De même ce jour-là, les chiens devront rester enfermés, et les femmes devront sortir en tenue décente.
Pendant le mois de ramadan, vous veillerez à ne pas boire ou manger en public.
Nous devons réussir l'intégration républicaine des musulmans de France, c'est le défi qui nous est lancé, et nous devons tout faire pour les aider à se sentir à l'aise parmi nous.
C'est à ce titre d'ailleurs que nous allons rebaptiser cette rue afin d'éviter tout sentiment de stigmatisation.
Nous vous remercions de votre collaboration.
Le maire Alain Cazabonne

27. 3. 2012
Une révolution en Pologne ?
LES FINANCES DE L'ÉGLISE SUR LA SELLETTE

Le financement par l'État de l'Église catholique de Pologne soulève une vague de critiques, poussant le gouvernement à proposer aux citoyens le choix de lui offrir ou non de l'argent, une révolution dans ce pays où l'Église jouissait jusqu'ici de tous les privilèges.

«Coupez le cordon ombilical !», ont clamé des féministes polonaises lors d'une manifestation à l'occasion de la journée internationale de la femme, pour revendiquer que l'État cesse d'alimenter les caisses de l'Église. Selon diverses sources, l'Église polonaise reçoit chaque année de l'État entre 300 et 350 millions d'euros.
Les féministes ne sont pas les seules à réclamer une véritable séparation de l'État et de l'Église, dans une Pologne où 90% des Polonais se déclarent toujours catholiques.

Un parti ouvertement anticlérical, le Mouvement de Palikot (RP), est la 3e force politique au Parlement élu il y a cinq mois. «Rien que pour l'enseignement du catéchisme à l'école, l'État dépense l'équivalent de 100 millions d'euros par an. Pourquoi ne construit-on pas des crèches avec cet argent, alors que nous sommes l'un des pays qui en manque le plus en Europe», déclare à l'AFP Janusz Palikot, fondateur et chef du parti qui porte son nom.

Conscient de l'évolution de l'opinion publique, le gouvernement libéral de Donald Tusk a annoncé la semaine dernière son intention de liquider un fonds avec lequel l'État finance les cotisations sociales des prêtres. Créé sous l'ancien régime communiste, ce fonds devait compenser l'Église polonaise pour la nationalisation de ses biens. L'an dernier, cette subvention s'est élevée à environ 21,5 millions d'euros. A sa place, les contribuables pourraient transférer 0,3% de leurs redevances fiscales sur les comptes d'une Église ou d'une communauté religieuse de leur choix.

Mais l'Église craint que dans l'avenir l'État ne cesse de la financer. Elle a une peur bleue qu'à terme, on instaure un système comme en Allemagne, où les gens peuvent déclarer leur religion et payer à ce titre un impôt supplémentaire, ou se déclarer sans religion pour ne pas avoir à le payer. Ce que font d'ailleurs des allemands de plus en plus nombreux, entraînant ainsi une baisse importante des ressources de l'Église catholique allemande.
"L'Église veut qu'on l'approche toujours à genoux et pour elle c'est une révolution, a estimé Stanislaw Obirek un ancien jésuite. La société, a-t-il ajouté, cessera d'être uniquement une brebis à tondre, mais deviendra un partenaire qui donnera son argent à l'Église, ou qui ne le lui donnera pas et l'Église n'est pas prête pour cette révolution",
Soit, mais ce qui se passe en Pologne est le signe évident que le monde évolue à une vitesse qui parfois ne manque pas de surprendre, même ceux qui comme nous, s'attendent à une telle évolution.

17. 3. 2012
Incroyable ! Inimaginable !
L' ÉGLISE CATHOLIQUE NÉERLANDAISE
A-T-ELLE FAIT CASTRER DES ENFANTS ?


L'agence Belga a publié le 17 mars 2012 à 8 h 43, une courte dépêche qui a été publiée à 8 h 54 sur le site internet RTBF de la Radio Télévision Belge, et que nous reproduisons textuellement ci-dessous.

"L' Église catholique romaine des Pays-Bas a fait castrer plusieurs mineurs d'âge dans le courant des années 50. Le but était ainsi de "guérir" ces jeunes de leurs comportements homosexuels, écrit samedi le quotidien néerlandais NRC Handelsblad.
Un des cas au moins concerne un jeune qui a été victime d'abus sexuels de la part de Frères dans un internat catholique. La commission Deetman, qui enquête sur les abus sexuels sur enfants commis au sein de l'Église, a été informée de ces cas de castration par courrier, mais n'en fait pas mention dans son rapport final. Selon la commission les informations reçues ne permettaient pas de mener des investigations plus approfondies sur ces faits présumés.
Le quotidien néerlandais a lui enquêté sur ces accusations et dit avoir trouvé des indications concernant dix cas de castration".


L'information est énorme et elle serait très grave si elle était confirmée. Il serait surprenant que dans une affaire aussi grave le quotidien néerlandais se soit risqué sans avoir les preuves de ce qu'il avance. On croyait avoir tout vu avec les affaires de pédophilie, mais l'actualité nous apprend tous les jours que nous ne devons plus nous étonner de rien.
Y compris hélas de la part de certains médias dont le but est de faire du fric avant de faire de l'information. Affaire à suivre.

3. 3. 2012
Les scouts catholiques belges mettent leur pendule à l'heure

L'évolution existe. Ce n'est pas une croyance c'est une constatation et en voici la preuve.
Une dépêche de l'agence Belga nous apprend que l'assemblée générale de la Fédération des Scouts Baden-Powel de Belgique réunie le 2 mars 2012 à Louvain-la-Neuve, a adopté un nouveau texte de la Loi scoute qui supprime la référence à Dieu, afin de donner toute leur place aux valeurs.L'article 4 de l'ancien texte "Le scout se veut le frère de tous et cherche Dieu", a été remplacé par "Le scout est solidaire et un frère pour tous".
Ouf ! Soulagés d'un poids inutile, ces jeunes scouts vont pouvoir maintenant s'épanouir librement et s'ouvrir à la vraie vie.

24. 2. 2012
À PROPOS DES USAGES ALIMENTAIRES
La liberté de chacun doit s'arrêter là où commence celle des autres.

Notre association n'impose ni interdit aucun usage alimentaire à ses adhérents. Chacun est libre, s'il le désire, de consommer de la viande provenant d'animaux abattus selon un rituel religieux, mais chacun doit être libre aussi, de refuser d'en manger si tel est sa volonté. En tant qu'athées nous ne professons aucune religion, nous n'avons aucun livre sacré et nous ne devons obéissance à aucune divinité.
Nous n'obéissons qu'à notre conscience, et si notre consience nous commande de ne pas manger de viande provenant d'un animal abattu selon un rituel religieux, de quelque religion que ce soit, vous voulons que notre liberté de conscience soit respectée et qu'en aucun cas, on ne nous en fasse consommer à notre insu sous quelque prétexte que ce soit, ce qui implique que le consommateur soit informé de la nature de la viande qu'il achète ou qu'on lui fait manger.

13. 2. 2012
ÇA VA TRÈS MAL EN GRÈCE

C'est peu dire que ça va mal en Grèce quand la Grèce est au bord du chaos (l'Espagne et le Portugal sont sur le même chemin, en attendant notre tour).
Sonia Mitralia, membre du comité grec contre la dette, a prononcé le 24 janvier dernier devant le Conseil de l’Europe à Strasbourg un discours dont nous vous donnons l'extrait suivant :

"Les expressions telles que « austérité draconienne » sont absolument insuffisantes pour décrire ce qui est en train de se passer en Grèce. Les salaires et les retraites sont amputés de 50 % ou même, dans certains cas, de 70 %.
La malnutrition fait des ravages parmi les enfants de l’école primaire, la faim fait son apparition surtout dans les grandes villes du pays dont le centre est désormais occupé par des dizaines, des milliers de SDF misérables, affamés et en haillons.
Le chômage atteint désormais 20 % de la population et 45 % des jeunes (49,5 % pour les jeunes femmes). Les services publics sont liquidés ou privatisés avec comme conséquence que les lits d’hôpitaux sont réduits (par décision gouvernementale) de 40 %, qu’il faut payer très cher même pour accoucher, qu’il n’y a plus dans les hôpitaux publics de pansements ou de médicaments de base comme des aspirines.
L’État grec n’est toujours pas capable, en janvier 2012, de fournir aux élèves les livres de l’année scolaire commencée en septembre passé.
Des dizaines de milliers de citoyens grecs handicapés, infirmes ou souffrants de maladies rares se voient condamnés à une mort certaine et à brève échéance après que l’État grec leur a coupé les subsides et les médicaments.
Le nombre de tentatives de suicide s’accroît à une vitesse hallucinante, comme d’ailleurs celui des séropositifs et des toxicomanes abandonnés désormais à leur sort par les autorités.
Des millions de femmes grecques sont aussi directement visées par la réapparition de l’oppression patriarcale qui sert d’alibi idéologique au retour forcé des femmes au foyer familial.
On pourrait continuer presque à l’infini cette description de la déchéance de la population grecque . Mais, même en se limitant à ce que nous venons de lire, on constate qu’on se trouve devant une situation sociale qui correspond parfaitement à la définition de l’état de nécessité ou de danger reconnu depuis longtemps par le droit international. Et ce même droit international oblige expressément les États à donner la priorité à la satisfaction des besoins élémentaires de leurs citoyens et non pas au remboursement de leurs dettes.

Moralité : Le Mur de Berlin est tombé dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 novembre 1989. Voilà où on en arrive,  20 ans à peine après le chute du Mur de Berlin, lorsque le capitalisme triomphant a enfin les mains libres.

29. 12. 2011
FAUT- IL  AIDER  LA GRÈCE ?

Sous le titre "TOUCHE PAS À MON POPE !", Le Canard Enchaîné du 28.12. 2011 publie sur l'Église orthodoxe grecque un article qui vaut son pesant de cacahuètes.
On y apprend que dans ce pays qui mélange allègrement l'Église et l'État, la Constitution reconnaît en toutes lettres "la trinité sainte, consubstantielle et indivisible". Que les séances du parlement commencent toujours par une prière, que le premier ministre prête serment sur des textes sacrés, et que les barbus payés par l'Éducation bénissent la rentrée des écoles où le catéchisme est obligatoire. 
Mais on y apprend aussi que (en lien avec ce qui précède), l'Église orthodoxe grecque, principal propriétaire foncier du pays, riche d'hôtels, d'immeubles, de domaines et principal actionnaire de la banque nationale ne paie pas d'impôts et que Dieu seul sait à combien s'élève sa fortune.
Pendant ce temps les hommes en noir mènent grand train, se pavanent en limousine et le moment des élections venu il ne faut pas s'étonner qu'ils indiquent clairement à leurs ouailles pour qui voter.
Quand on leur demande de payer des impôts ils répondent "soupes populaires !", "œuvres de charité !". Quant à la dette qui a mis la Grèce sur la paille, elle ne semble pas les effrayer car depuis Adam et Ève c'est toute l'Humanité qui serait débitrice envers Dieu.
Après cela quand j'entends dire qu'il faut aider la Grèce, je réponds qu'il faudrait commencer par aider la Grèce à se débarrasser du carcan religieux qui pèse sur les grecs comme une chape de plomb et qui les empêche de relever la tête.

13. 12. 2011
UNE  MUSULMANE  CONDAMNÉE  POUR  PORT  DE  VOILE  INTÉGRAL SUR  LA  VOIE  PUBLIQUE

Une femme de 32 ans, Hind Ahmas, a été condamnée lundi 12 décembre 2011 par le tribunal de police de Paris, 19ème, à 15 jours de stage de citoyenneté pour avoir porté un niqab (voile intégral) dans la rue, et avoir refusé de l’enlever. Cette femme avait déjà été condamnée en septembre à Meaux à 120 euros d’amende pour des faits similaires.
À l'énoncé du jugement, Hind Ahmas qui était restée sur le trottoir après avoir refusé d’enlever son voile pour entrer dans le tribunal, comme le lui demandaient les gendarmes a déclaré :
"Ce stage citoyen, je ne le ferai pas, ce sont les gens du tribunal qui en ont besoin, pas moi“.
Alors et maintenant ? C'est l'escalade ?
'La religion, a dit François Bayrou, c'est de la nitroglycérine. Et la propriété de la nitroglyrérine c'est d'exploser quand on la secoue".

LES  DIFFÉRENTS  VOILES  ISLAMIQUES

VOILES  ISLAMIQUES  2.JPG

La burqa
Vêtement traditionnel des tribus patchounes d'Afghanistan.
Il couvre complètement le corps avec un grillage dissimulant les yeux.
Il est le symbole des talibans en Afghanistan qui l'ont rendu obligatoire.
La Niqab
Voile intégral complété par une étoffe.
Ne laisse apparaître qu'une fente pour les yeux.
L'usage s'est répandu sous l'influrnce de l'islam wahhabite, surtout en milieu urbain.
Le hidjab
Signifie "dérober aux regards".
Cache les les oreilles et le cou. Ne laisse voir que l'ovale du visage.
Usage généralisé dans le monde musulman.
Le tchador
Vêtement traditionnel des femmes en Iran (surtout pratiquantes).
Grande pièce de tissu posée sur la tête, ouverte sur le devant.
Non obligatoire dans la République islamique, contrairement au port du voile.

1. 12. 2011
L'ÉGLISE  CATHOLIQUE  ENCORE UNE FOIS  SUR  LA  SELLETTE

Une retentissante affaire d'abus sexuels commis par un religieux de la communauté des Béatitudes vient de s'achever le 1er décembre 2011 devant le tribunal correctionnel de Rodez (Aveyron), par sa condamnation à 5 ans de prison
Loin de les nier, il a reconnu au cours de son procès l'entière responsabilité des faits pour lesquels il était jugé: 38 cas d'agressions sexuelles commis entre 1985 et 2000 sur des garçons et des filles alors âgées de 5 à 14 ans, (auxquels il faut ajouter un certain nombre d'autres cas couverts par la prescription).
Le prévenu composait les chants et les musiques de la communauté à travers la France et à ce titre il approchait constamment des enfants.
"J'ai crié au secours de très nombreuses fois. Je ne dis pas ça pour me défausser de ma responsabilité, qui est entière", a-t-il assuré. Selon le représentant du ministère public les responsables cette communauté au fonctionnement sectaire savaient mais n'ont rien dit. Il a reconnu aussi que dans cette affaire la justice avait mal fait son travail. Saisie au début des années 2000, elle a laissé dormir le dossier jusqu'en 2008.
Arrivé au tribunal en prévenu libre, le frère Pierre-Etienne Albert, âgé de 60 ans qui s'était dénoncé lui-même, est reparti menoté entre deux policiers en direction de la prison.
Les hauts responsables de l'Église ont beau dire qu'il existe aussi des pédophiles dans d'autres institutions, mais devant l'ampleur du phénomène qui touche principalement l'Église catholique on peut se demander si la religion ne joue pas un rôle dans tout ça.

24. 11. 2011

DÉLIVRÉ DE DIEU
Par Dan Barker, le curé Meslier américain.
Un pasteur évangéliste devenu athée

 DAN  BAKER.jpg

Présentation de l'éditeur

    A quinze ans, Dan Barker a placé sa vie sous le signe de la bible en décidant de devenir pasteur. Persuadé du retour imminent de Jésus, il a parcouru les États-Unis et le Mexique pour sauver des âmes. Il a voué sa vie à Dieu. Et puis, au fil des ans et des prêches, il lui est apparu que quelque chose clochait avec les enseignements des évangiles. Il s'est demandé comment un Dieu de bonté pouvait avoir créé un monde si plein de malheurs et de souffrances. Il a traversé toutes les étapes du doute et du questionnement. Il a craint de renoncer à un statut qui lui valait le respect de tous. Mais il a finalement rejeté la foi pour devenir l'un des plus fervents défenseurs de la raison et de l'humanisme. Ce n'est pas seulement ce cheminement hors du commun qu'il nous raconte ici. Il expose également toutes les raisons qu'il y a de réfuter l'existence d'un dieu tel que le décrivent les religions. Il examine avec acuité toutes les failles du christianisme : incohérences des évangiles, historicité douteuse de Jésus, construction de la légende de la résurrection, mensonges des pères de l'Église. Il se penche enfin sur les problèmes que pose la bible comme source de morale : inefficacité de préceptes absolus et contradictoires, possibilité d'interprétations divergentes, médiocrité des "modèles" proposés. Délivré de Dieu, Dan Barker s'est trouvé débarrassé de croyances absurdes et irrationnelles qui, au final, apportent aux hommes davantage de discorde que de consolation.

Biographie de l'auteur

    Dan Barker est l'actuel co-président de la Freedom From Religion Foundation, association de promotion de la libre-pensée et de la séparation des Églises et de l'État. Il est apparu dans de nombreuses émissions de télévision et de radio à l'occasion de débats sur l'athéisme et la place des Eglises dans la société américaine.

Éditeur : H&O (4 novembre 2011)
Collection : Autre chose à penser
Broché: 441 pages
Prix:  23 euros
Information parvenue par le réseau Brightsfrance.
http://brightsfrance.free.fr/

10. 11. 2011

N'OUBLIONS JAMAIS CE VISAGE

PHOTO OCEANE.jpg

Le 5 novembre 2011 vers 19 heures, la petite Océane, 8ans, quitte le domicile de ses parents à Bellegarde (dans le Gard), pour aller rendre des jeux vidéo à sa copine qui habite à 300 mètres de là. Il ne faut pas plus de cinq minute pour s'y rendre. Mais en si peu de temps et sur un si court trajet, le malheur a voulu qu'elle croise son assassin. Vers 19 h 30, ne la voyant pas rentrer, ses parents donnent l'alerte. Un promeneur découvrira son corps le lendemain vers 10 h 30, en bordure d'un champ de vigne, à trois kilomètre du domicile familial. Elle a été violée et assassinée.
Elle était jolie et intelligente. Elle avait des yeux rieurs et un visage où se lisait le bonheur que l'on ne peut pas oublier.
Les habitants de Bellegarde ont organisé une marche blanche à sa mémoire. Comme chaque fois qu'un tel drame se produit on ressort la banderole avec "Plus jamais ça". Et quelque semaines ou quelques jours plus tard ça recommence.
Pourquoi revenir sur ce drame bouleversant dont il n'existe aucun mot pour qualifier l'horreur et dont tous les médias se sont fait l'écho des jours durant ? Parce qu'il faut en tirer un enseignement.
Nous vivons dans un société où l'on peut croiser à tout moment un détraqué dans la rue et les enfants, parce qu'ils sont faibles et innocents, sont les plus exposés à ce danger. Tout le monde doit savoir, et les parents en premier lieu, qu'un enfant seul dans un lieu public est toujours en danger. Mais plus encore s'il fait nuit et que le lieu est désert.
Tout peut arriver, même à un enfant qui joue seul dans la rue devant la porte de la maison familiale. Pour aussi sévèrement que soient punis les auteurs de tels actes, cela n'empêchera pas qu'ils se reproduisent. Laissons la justice faire son travail. Notre rôle est de protéger nos enfants pour que cela ne leur arrive pas.
À ceux qui ont des enfants de profiter de la leçon que nous a laissée Océane. Quant aux autres, considérons-nous comme responsables de tous les enfants sans distinction, y compris de ceux des autres, et faisons-nous un devoir, lorsque nous jugerons que les circonstances l'exigent, de les prendre sous notre protection.
N'abandonnons jamais un enfant seul dans un lieu public avant de le savoir en sécurité.

29. 10. 11
UN ANCIEN PRÊTRE SE RECONVERTIT DANS LE LAÏQUE

"Il subsiste toujours de l'ancien dans le nouveau, qui porte déjà en lui le futur naissant". (Philosophie matérialiste)

Les Français, dont le sentiment religieux faiblit, demandent de plus en plus souvent à un laïc de prendre la parole aux obsèques d'un proches avant de se séparer définitivement de lui.
La religion n’est plus un secours pour de nombreux Français: 41% sont athées ou non-croyants et 90% des croyants sont non pratiquants. Les repères traditionnels se perdent avec l’essor de la crémation qui représente un tiers des obsèques en zone urbaine. Sur les 17000 convois funéraires par an que comptabilise la mairie de Paris, 66% des défunts ne passent pas par un lieu de culte.
Dans nos repères culturels, l'enterrement réussi étant l'enterrement avec une cérémonie afin d'aider les vivants à faire leur deuil, une demande du public est apparue pour avoir une célébration laïque.
A Saint-Etienne (Loire), un prêtre qui a quitté l'église en 2001, Jean-François Vernay, 66 ans,ancien aumônier des gitans, a créé en 2009 l'association Cellaic, afin de faire des célébrations non religieuses.
"Au moment du deuil déclare M. Vernay, les gens se retrouvent seuls avec un cercueil, et s'ils ne veulent pas passer par une religion ils ne savent pas quoi faire".
"Quand j'étais prêtre, dit-il, j'étais apprécié pour mes célébrations. Lorsque je me suis mis en ménage, j'ai été souvent sollicité pour des mariages ou des obsèques, et c'est pour cela que j'ai créé l'association Cellaïc".
Ne pouvant répondre à toutes les demandes il a formé deux autres célébrants et il se propose d'en former d'autres.
Avis aux intéressé(e)s.
Pour plus d'informations s'adresser à :
Association Cellaïc
53 rue Francisque Voytier.  42100 St Etienne
Tel : 06 98 77 74 18
accueil@cellaic.com
http://www.cellaic.com

26. 10. 11
Débaptisation :
L’ÉVÊQUE CATHOLIQUE CONDAMNÉ PAR LE TGI DE COUTANCES

Par jugement du 6 octobre 2011  le Tribunal de Grande Instance de Coutances (Manche), vient de trancher une affaire qui aura des répercussions bien au-delà de la Normandie. Un citoyen avait été baptisé à l’initiative de ses parents durant sa petite enfance comme des millions d'autres, mais arrivé à l’âge adulte, il avait souhaité ne plus figurer sur les registres de baptêmes de l’Église catholique. De mauvaise grâce celle-ci consentit en apposant face à son nom, une mention de ce que l'Église considère comme un reniement.
Ce n’était pas ce qu'il souhaitait, car cela consistait à le faire figurer sur les fichiers de l'Église comme apostat, ce qui au cours de l’Histoire, s’est déjà révélé dangereux et constituait une menace pour sa vie privée.
Or le Code civil prévoit en son article 9 que chacun a droit au respect de sa vie privée, ce qui inclut « toute information relative à la personne ». Le tribunal a donc jugé que le fait d’avoir été baptisé par l’Église catholique est un évènement intime relevant de la protection de l’article 9 du Code Civil ».
En vertu de quoi, l’Évêque de la Manche s’est vu condamner sous astreinte, à faire effacer définitivement sous les 30 jours, toute mention de ce baptême par un surlignage à l’encre noire indélébile ou par tout autre moyen.

5. 10. 11
UN PETIT PAS DE BON AUGURE

Depuis plusieurs années, les mentions "nationalité" et "religion" ne figurent plus sur les cartes d'identité israéliennes mais seulement sur les registres d'état civil. Il existe 134 groupes nationaux reconnus par la loi en israël, parmi lesquels des minorités religieuses, mais pas le "peuple israélien" en tant que "nationalité israélienne" sans distinction d'origine ou d'appartenance religieuse.
Jusqu'à présent les tribunaux israéliens avaient repoussé les recours d'intellectuels laïcs, demandant l'inscription de la mention "israélien" sur les registres d'état civil, à titre d'appartenance nationale, au lieu de "juif", "arabe", "russe", etc.... comme c'est encore le cas aujourd'hui.
Le ministère de l'Intérieur, traditionnellement aux mains de partis religieux, s'oppose à la mention "peuple israélien" du fait qu'elle recouvre juifs et non juifs et porte atteinte au caractère juif de l'Etat.
Un tribunal israélien vient de prendre une décision d'importance historique qui pourrait bien faire jurisprudence. Après avoir vainement demandé au ministère de l'Intérieur de rayer toute appartenance religieuse le concernant sur le registre d'état civil, l'écrivain Yoram Kaniuk, 81 ans, avait fait appel en mai et le tribunal lui a accordé de figurer sur les registres d'état civil comme étant "sans religion" et non plus comme appartenant à la "religion juive".
Ce n'est qu'un tout petit pas, mais significatif, vers le monde sans races et sans religions de l'avenir. Selon la philosophie matérialiste, c'est l'accumulation de petits pas comme celui-là (changement quantitatif) , qui entraînera une mutation (changement qualitatif) de la société.

27. 9. 11
L'HORREUR  ÉCONOMIQUE  (suite)
Une civilisation au bout du rouleau

Dans son livre "L'horreur économique" (1) publié aux Éditions FAYARD en 1996,  Vivianne FORRESTER nous fait part de sa vision stupéfiante de l'avenir dont nous commenons à voir les premiers signes.
Plusieurs installations d' Albacete, ville de 175 000 habitants du centre de l'Espagne, se sont retrouvées plongées dans le noir après une coupure d'électricité du fournisseur pour des factures impayées.
L'électricité a été coupée dans une piscine où de nombreux nageurs se trouvaient dans les bassins, dans une bibliothèque et dans un gymnase, a expliqué la directrice de cabinet de la mairie, Irene Soriano. La ville cumule une dette de plus d'un million d'euros vis-à-vis d'Iberdrola, le géant espagnol de l'électricité, pour des factures qui remontent jusqu'à 2009.
"Ce sont les premières coupures mais nous en redoutons d'autres, a ajouté Irene Soriano. La compagnie avait prévenu de la coupure d'électricité dans quatre "services non essentiels, mais ce sont eux qui ont déterminé les services non essentiels, ajoutant que la maire de la ville, Carmen Bayod, avait obtenu en dernière minute qu'une crèche ne soit pas incluse dans la liste".
Depuis l'éclatement de la bulle immobilière qui a plongé l'Espagne dans la crise, les régions et les administrations locales ont accumulé des dettes colossales et se retrouvent dans l'impossibilité de payer certains services comme la santé, les pharmacies ou encore le nettoyage. Dans la région d'Albacete, sept cliniques privées ont suspendu les avortements gratuits pour facture impayée par la région et les pharmacies ont menacé de fermer boutique pour obtenir les 113 millions dus par l'administration.
Lénine a dit que le communisme ce serait le socialisme plus l'électricité. En attendant le "grand soir" du capitalisme prédit par les communistes, ce sont les habitants d'Albacete qui sont plongés dans l'obscurité.
(1) L'ouvrage dont nous donnons un résumé plus bas est sur les rayons de la bibliothèque municipale de Saint-Cyprien sous la référence FOR 330.

26. 9. 11
NI  AVANT  NI  APRÈS  JÉSUS-CHRIST

La BBC ne veut plus utiliser les références avant et après Jésus-Christ pour indiquer la date afin ne pas heurter les non-chrétiens. Elle recommande à ses journalistes et animateurs d'utiliser les termes "common era"  (ère commune" et "before common era" (avant l'ère commune). De plus en plus de programmes utilisent désormais ces nouvelles appellations. Cela ne fait pas le bonheur de Michael Nazir-Ali, l'ancien évêque de Rochester qui a déclaré que "cette décision de la BBC est une attaque des bases chrétiennes de notre culture, de notre langue et de notre histoire".
Laissons l'ancien évêque de Rochester avec sa croyance que Dieu a fait les choses une fois pour toutes et que rien ne peut ni ne doit changer, alors qu'en réalité, et selon la philosophie matérialiste, tout change continuellement, et change même de plus en plus vite.
Nous athées, qui ne reconnaissons aucune religion, nous recommandons d'écrite et de dire tout simplement, "en l'an -52" (en l'an moins 52) au lieu de "en 52 avant J-C".

23. 9. 11
L'ÉGLISE CATHOLIQUE ALLEMANDE EN MAUVAISE POSTURE

L'Église catholique se bat sur tous les fronts uniquement pour ralentir son déclin. Aujourd'hui c'est l'Allemagne qui lui donne de sérieuses inquiétudes. Environ 10 000 personnes ont protesté à Berlin jeudi 22 septembre 2011 sur la Potsdamer Platz, l'une des principales places de la capitale allemande, pendant que le pape Benoît XVI prononçait un discours au Bundestag. Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Papa non grata" (le Pape n'est pas le bienvenu).
Répondant à l'appel d'un collectif de 70 associations, les manifestants ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes du sida, rappelant que l'Église catholique est toujours opposée à l'usage du préservatif.
Quelques parlementaires parmi la centaine d'élus qui ont boycotté le discours du Souverain pontife, se sont fait acclamer par la foule, en montant sur le camion noir qui ouvrait le cortège.
La popularité de Benoît XVI sest effondrée dans son pays d'origine à la suite des scandales pédophiles qui ont secoué l'Eglise catholique allemande l'année dernière, mais aussi en raison de sa politique de réconciliation avec les intégristes de la Fraternité Saint Pie X, dont l'un des prélats, l'archevêque britannique Williamson, a nié l'existence de la Shoah.
À noter que l'Allemagne a enregistré en 2010 un nombre record de catholiques (180 000 familles représentant 250 000 personnes), qui ont demandé officiellement à ne plus s'acquitter de leur impôt religieux afin de quitter l'Église.

MATÉRIALISME  POUR  LES  NULS

Ce n'est ni Dieu (même avec une majuscule), ni la pensée du chauffeur qui fait avancer la voiture. C'est l'essence ! Et si vous ne passez pas à la pompe, les prières de tous les rabbins, de tous les curés et de tous les imams du monde ne la feront pas avancer d'un millimètre.

"Homme ne peut se dire supérieur à l'animal qu'en le respectant et en le protégeant"
LA  PRIÈRE  DU  TAUREAU

Sur le sable mon sang goutte à goutte s'écoule.
J'entends dans un brouillard les vivats de la foule.
Je voudrais m'allonger et me laisser mourir.
Vont-ils enfin cesser de me faire souffrir.
Quel est donc le motif d'une pareille haine.
Pourquoi me torturer dans cette horrible arène.
Ainsi moi le taureau pour leur faire plaisir,
Ainsi moi le taureau je me dois de subir,
Ce que leur cruauté ose appeler "culture".
Les humains ont parfois une étrange nature
Qui les pousse à vouloir excuser leurs méfaits
en les travestissant sans honte de "hauts faits".
Aidez-moi je vous prie, écoutez ma prière.
Ne laissez plus ainsi assassiner mes frères.
Que votre coeur enfin s'ouvre et prenne pitié.
Dans les flots de mon sang meurt votre humanité.
Bernadette MORA
Front 66 des luttes pour l'abolition des corridas
Petite précision : Bernadette MORA nous a demandé de faire savoir qu'elle n'est pas athée. Voilà qui est fait. Merci pour son très joli poème. Espérons qu'il touchera le coeur de ceux (bien que de moins en moins nombreux), qui soutiennent encore la barbarie tauromachique.

D'UN  ATHÉISME  DE  REJET  À  UN  ATHÉISME  D'ADHÉSION

Les  cinq  lignes de force  de  notre  philosophie :
La vie,
la raison,
la vérité,
le bien
et le bonheur.

LA  FIN  D'UNE CIVILISATION

La crise économique qui a commencé à l'été 2008 a provoqué une hausse du nombre des suicides en Europe. D'après une étude publiée le 8 juillet 2011 dans l'hebdomadaire scientifique médical The Lancet, par une équipe de chercheurs britanniques de l'université de Cambridge, sur les variations du taux de suicides chez les moins de 65 ans, dans les dix pays suivants : Autriche, Finlande, Grèce, Irlande, Pays-Bas, Grande-Bretagne, République tchèque, Hongrie, Lituanie et Roumanie, il ressort que le taux de suicides, en baisse régulière jusqu'en 2007, a commencé à s'inverser en 2008.
Cette hausse du taux de suicides est liée à la crise financière que connaissent actuellement ces pays. La tendance s'est aggravée en 2009 avec une hausse d'au moins 5% dans chacun de ces pays sauf en Autriche où elle a baissé de 2007 à 2009. C'est en Irlande et en Grèce, pays qui ont subi le plus durement la crise financière, que les plus fortes hausses du taux de suicides ont été enregistrées avec respectivement 13% pour l'Irlande et 17% pour la Grèce.

De quelque côté que l'on se tourne tous les clignotants sont au rouge.....
À  COMMENCER  PAR  LE  SURENDETTEMENT

Il n’y a jamais eu autant de dossiers de surendettement déposés en France. Plus de 184.000 dossiers ont été déposés en 2010, soit un toutes les trois minutes, selon le rapport annuel des chambres régionales du surendettement social (CRESUS) publié par le quotidien économique La Tribune.
D'après ce rapport le surendettement en France aurait atteint un sommet historique avec une augmentation de 15% de dossiers recevables d'un montant moyen de 45 000 euros depuis le début de la crise. Au total ce serait plus de 900.000 ménages français qui seraient surendettés.

Autre indicateur de l'état d'une société....
LA  DÉLINQUANCE

Il ne fait aucun doute que l'aggravation des difficultés économiques aura des conséquences sur le niveau et sur les formes de la délinquance. On le voit déjà.
Les attaques de fourgons de transport de fonds, de plus en plus violentes, sont conduites comme de véritables opérations militaires avec des armes de guerre et parallèlement on voit réapparaître des formes de délinquance d'un autre âge que l'on croyait depuis longtemps disparues.
C'est ainsi que le 7 juillet 2001 vers 21 heures, simple fait divers ou symptôme d'une société malade, un train de marchandises a été dévalisé par un groupe d'une vingtaine de jeunes cagoulés, après avoir été immobilisé sur la voie à hauteur de la cité "sensible" du Ruisseau Mirabeau, dans le 15e arrondissement de Marseille. Plusieurs wagons ont été ouverts et des cartons contenant des produits de grande consommation ont été dérobés.
Même la piraterie maritime qui n'avait jamais tout à fait disparu, revient en force, en mer de Chine, dans les Caraïbes, dans le golfe d'Aden, en mer rouge, dans le golfe de Guinée et au large des côtes de Somalie, obligeant les états concernés, à protéger leurs navires de commerce par des navires de guerre.  
La grande pauvreté de certains pays maritimes pousse une partie de leurs habitants à pratiquer la piraterie. C'est ainsi qu'entre 2000 et fin 2006 on a dénombré 2 463 attaques ou tentatives d'attaques de bateaux, alors qu'il n'y en avait eu que 209 au cours des six années précédentes.

Il devient évident, pour qui est un tant soit peu clairvoyant, que le règne de l'argent-roi, du chacun pour soi et de la loi du plus fort entre les individus et entre les nations, conduisent l'Humanité tout droit à la catastrophe.
Qui ne voit pas que le réformisme a atteint sa limite et que cette civilisation est au bout du rouleau, moralement, politiquement, économiquement et socialement.

NOTRE  VISION  À  LONG  TERME
EST CELLE D'UNE CIVILISATION SOLIDAIRE UNIVERSELLE,
SANS RACES, SANS RELIGIONS
ET SANS CLASSES SOCIALES
FONDÉES SUR LA FORCE OU LA FORTUNE

Tout en gérant le présent, nous devons sans attendre commencer à nous y préparer.

Une vision stupéfiante de l'avenir
L'HORREUR ÉCONOMIQUE par Viviane FORRESTER

Nous vivons au sein d'un leurre magistral, d'un monde disparu que des politiques artificielles prétendent perpétuer. Nos concepts du travail et par là du chômage, autour desquels la politique se joue (ou prétend se jouer) n'ont plus de substance : des millions de vies sont ravagées, des destins sont anéantis par cet anachronisme.
L'imposture générale continue d'imposer les systèmes d'une société périmée afin que passe inaperçue une nouvelle forme de civilisation qui déjà pointe, où seul un très faible pourcentage de la population terrestre trouvera des fonctions.
L'extinction du travail passe pour une simple eclipse alors que, pour la première fois dans l'Histoire, l'ensemble des êtres vivants est de moins en moins nécessaire au petit nombre qui façonne l'économie et détient le pouvoir.
Nous découvrons qu'au-delà de l'exploitation des hommes, il y avait pire, et que devant le fait de n'être plus même exploitable, la foule des hommes tenus pour superflus peut trembler, et chaque homme dans cette foule.
De l'exploitation à l'exclusion, de l'exclusion à l'élimination... ?
Sur un ton totalement neuf, Viviane FORRESTER, dans une analyse très documentée, dénonce les discours habituels qui masquent les signaux d'un monde réduit à n'être plus qu'économique, et dont nous devenons, ils nous en avertissent, la dépense superflue.
"L'HORREUR ÉCONOMIQUE" par Viviane FORRESTER. Édition Fayard 1996. (4ème page de couverture
).
L'ouvrage est sur les rayons de la bibliothèque municipale de Saint-Cyprien sous la référence FOR 330.


L'ATHÉISME,  UNE CONVICTION,  UNE ATTITUDE

Le livre est en rayon à la bibliothèque municipale de Saint-Cyprien

Atheisme_couv_1.jpg

Tel est le titre de l'ouvrage sur l'athéisme que vient de publier l'ICEM - Pédagogie Freinet (1), pour couronner un travail réalisé par un collectif d'enseignants et de pédagogues, en collaboration avec des élèves du secondaire.
Ce document, le premier du genre, voulu par leurs auteurs comme un outils pédagogique sur l'athéisme à l'usage des enseignants des collèges et des lycées, mérite une très large diffusion y compris auprès des bibliothèques municipales.

AVANT - PROPOS

Cet ouvrage a été conçu par Jean-Noël EVEN sur une proposition de Maurice ANDRÉ (1).

Il a été réalisé avec la participation des élèves de 3ème C du collège Philippe de Commynes à Tours (2007-2008), de 4ème A et B du collège Jacques ELLUL à Bordeaux, de 1ère ES et terminale STG du lycée Xavier Marmier à Pontarlier (2006-2007)

La mise au point a été assurée par Jeanne VIGOUROUX avec le concours du chantier recherche documentaire du second degré de l'ICEM (2), coordonné par Patricia QUINSAC,

Y ont notamment participé Éric BILLOTTET, Laurence BOUCHET, Lucien BUESSLER, Carine CESBRON, Catherine CHAPPEL, Hélène DUVIALARD, Maryvonne MENEZ-HALLEZ, Suzanne LLORENS, Hélène PICO;

Que soient remerciés aussi CHARB, Éric COULAUD, les Éditions Libertaires, la Fédération Nationale de la Libre Pensée, Hervé NUNEZ et tout particuliérement Loïc SENAN pour leur contribution à l'iconographie.

Maquette et mise en page de C. CHABRUN et S. VORGER-LEVANT
Imprimé sur les Presses de la Coopérative Ouvrière, Imprimerie 34 à 31000 - TOULOUSE

(1)  Maurice ANDRÉ ancien directeur d'école est membre de l'Association des athées des Pyrénées-Orientales.
(2)  ICEM  :  Institut Coopératif de l'École Moderne
10 Chemin de la Roche Montigny, 44000 - NANTES

Quatrième page de couverture

Qu'est-ce qu'être athée ? Choisit-on d'être athée ou croyant ?
Qu'est-ce que cela implique dans la façon de vivre, de concevoir le monde, face à la mort ?
L'athéisme est-il une croyance comme les autres ?
Quelle est l'histoire de l'athéisme ?
Quels sont les rapports entre laïcité et athéisme, entre science et athéisme ?
Autant de questions que se sont posées plusieurs classes de collège et lycée en correspondance avec des membres du chantier recherche documentaire au second degré de l'ICEM - Pédagogie FREINET.
Ce texte raconte les échanges avec les jeunes et tente d'apporter quelques réponses.
Un ouvrage de la collection Bibliothèque de Travail collège et lycée.

SOMMAIRE

1 - Écrire sur l'athéisme
1.1 - Des classes et un auteur
1.2 - La démarche

2 - Qu'est-ce que l'athéisme ?

3 - Pour quelles raisons se déclare-t-on athée ?
3.1 - La part de la famille
3.2 - La part de notre lieu de vie
3.3 - La part de l'époque dans laquelle nous vivons

4 - Les athées nient l'existence de Dieu

4.1 - Preuves ou arguments

4.2 - Il n'y a pas de preuves mais il y a des arguments pour être athée
4.2.1 - Le premier argument
4.2.2 - Le deuxième argument
4.2.3 - Le troisième argument
4.2.4 - Le quatrième argument
4.2.5 - Le cinquième argument

5 - Les athées dénoncent les méfaits des religions

5.1 - Les religions et la guerre
5.2.- Les religions et le pouvoir politique
5.3 - Les religions et la famille

6 - Les fondements de l'athéisme
6.1 - Le matérialisme
6.2 - La liberté       
6.3 - Le rationalisme
6.4 - Les grandes questions
6.4.1 - L'origine de l'Univers
6.4.2 - La mort, l'immortalité, l'au-delà

7 - L'athéisme, la morale et les interdits

8 - Plusieurs manières de pratiquer l'athéisme

8.1 - L'indifférence  à Dieu
8.2 - L'athéisme spirituel
8.3 - L'athéisme militant
8.4 - L'athéisme d'État
8.4.1 - La Révolution française
8.4.2 - La révolution russe
8.4.3 - L'athéisme d'État, une nouvelle religion ?

Conclusion  : L'athéisme, une grande liberté.

À commander à  :
ICEM  :  Institut Coopératif de l'École Moderne - Pédagogie Freinet
10 Chemin de la Roche Montigny, 44000 - NANTES
Tél : 02 40 89 47 50
Livre de 80 pages.
Prix : 12 euros + 1,70 euro de frais d'envoi.
L'ouvrage est sur les rayons de la bibliothèque municipale de Saint-Cyprien sous la référence COL 200.
Pour lire les autres FLASH-INFOS cliquer sur le lien ci-dessous
FLASHS - INFOS

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

LA  NÉVROSE  CHRÉTIENNE
Par le Docteur Pierre Solignac

Édité en 1976 ce livre n'a pas été réédité et ne se trouve plus que chez des bouquinistes. Actuellement il est mis en ligne à l'adresse :

http://lanevrosechretienne.blogs.midilibre.com

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'homme est-il fait pour croire ?

Quand on ne peut pas, ou que l'on ne veut pas s'adapter soi-même à la réalité, on cherche à adapter la réalité à ses désirs. C'est ainsi que les religieux répètent sans cesse que l'homme est fait pour croire. Mais il ne suffit pas de le répéter pour en faire une vérité. En fait, de tous temps l'homme doué d'intelligence a toujours voulu savoir, et à défaut de savoir, il a remplacé l'absence de savoir par des croyances imaginaires en accord avec ce qu'il savait.

Par exemple, pour l'homme préhistorique, si le tonnerre accompagné de violents éclairs grondait dans le ciel, ce devait être parce qu'un ou plusieurs dieux siégeant dans le ciel manifestaient leur colère. 
La croyance a été le premier pas de l'homme vers le savoir en ce sens qu'elle a été la première réponse aux questions qu'il se posait. Mais ce sont ceux qui leur ont répondu à l'aide de leur raison avec une démarche scientifique qui ont fait avancer la connaissance vraie du monde.
Cela explique pourquoi ce sont les peuples les plus ignorants qui sont les plus croyants, et pourquoi dans les sociétés plus évoluées, la croyance recule à mesure que le savoir grandit.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

LES  RELIGIONS  VOUS  DEMANDENT  DE  CROIRE, NOUS
NOUS  VOUS  DEMANDONS  SIMPLEMENT  DE  RÉFLÉCHIR

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Qui  veut  les  avantages  doit  en  accepter les  inconvénients.
QUAND  UNE RELIGION  EST  ALLIÉE  À  UN  POUVOIR  POLITIQUE  OU  LUI  APPORTE  SON SOUTIEN,  ELLE  DOIT  ÊTRE CONSIDÉRÉE  COMME  MORALEMENT  RESPONSABLE  DES  ACTES  DE  CE  POUVOIR  POLITIQUE

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

18  JUIN  1940  -  18  JUIN  2011
HOMMAGE  AU  GÉNÉRAL  DE  GAULLE
Le Général De Gaulle de la Résistance n'appartient à aucun parti. Il appartient à tous les français.

AppelGalDeGaulle18juin40.jpg

De Gaulle est un symbole de résistance et un exemple d'intégrité et de droiture. Un homme d'honneur, de devoir et de principes. Ce n'est pas à lui que serait arrivé ce qui est arrivé à Strauss-Kahn. Lui qui a démissionné de la Présidence de la République le lundi 28 avril 1969 à midi, après avoir été désavoué la veille par un referendum, alors que rien ne l'y obligeait. À une époque où notre société traverse une crise globale, et où nous aurions besoin de repères sûrs et de modèles à prendre en exemples, il convient en ce 18 juin de rappeler celui-là.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

4. 6. 11
LA  CRÊPERIE  EST  OUVERTE

Signe des temps et de l'évolution, en Belgique aussi les églises désaffectées se recyclent comme elles peuvent. Ainsi de l'église Sainte-Lutgarde à Fauquiez. Construite en 1929 par le patron des verreries de Fauquiez, elle est connue sous le nom de "La chapelle de verre" parce qu'elle a été construite en grande partie en marbrite, un verre opacifié et coloré dans la masse. Désertée par les paroissiens elle a été reconvertie en crêperie bretonne.

p7165887.jpg

 110602 eglise de Fauquez creperie2.jpg

110602 eglise de Fauquez creperie5.jpg

110602 eglise de Fauquez creperie3.jpg

Qui aurait dit il y a cinquante ans, que les Libres penseurs belges et ceux du nord de la France viendraient aujourd'hui se régaler de crêpes bretonnes dans une église transformée en crêperie.

2429370218.jpg

Comme quoi il y peut y avoir aussi une vie pour les églises après la réligion. Ce n'est ni nouveau ni aussi rare qu'on pourrait le penser. À la suite de l'information sur l'église-crêperie de Fauquiez      ci-dessus, nous avons reçu par le réseau :  http://www.brightsfrance.org/forum/
de très belles photos d'autres églises transformées en....restaurant oriental, restaurant à tapas, hôtel 5 étoiles, en luxueuse résidence, en centre commerciel et même en centre d'escalade sur mur artificiel et en boîte de nuit. Malheureusement la place nous manque ici pour les publier toutes.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

2. 6. 11
Une première en Europe !

LE  VATICAN  ASSIGNÉ  EN JUSTICE

Les affaires DSK aux États-Unis et Georges TRON en France nous faisaient oublier quelque peu celles de l'Église catholique avec ses prêtres pédophiles. Mais voilà que pour changer un peu, les projecteurs de l'actualité sont à nouveau braqués sur elles en Belgique.
En effet, selon la déclaration faite par l'un de leurs avocats au cours d'une conférence de presse, quelques 80 victimes présumées d'abus sexuels commis par des religieux, viennent de lancer une action judiciaire au civil, visant rien moins que le Saint-Siège et les plus hauts responsables de l'Église catholique belge, pour leur réclamer des indemnités, en les assignant à comparaître devant le tribunal de première instance de Gand.
Un huissier de justice a même été chargé de faire parvenir les assignations au Saint-Siège.
Leur avocat a souligné que le Pape n'était pas directement visé, car il bénéficie de l'immunité en tant que chef d'État de la cité du Vatican. Mais en fait, c'est bien lui qui est dans le collimateur des plaignants, car il "nomme les évêques et a autorité sur eux, ce qui d'après lui, le rend responsable de leurs erreurs, pour avoir négligé d'intervenir personnellement pour faire cesser les abus".
Ce rebondissement est la suite d'une affaire pénale en cours depuis un an, au cours de laquelle, en 2010, après les aveux de l'évêque de Bruges, la justice avait fait saisir des documents au siège même de la conférence des évêques de Belgique.
Après des mois d'hésitation, les évêques belges ont reconnu leur "responsabilité morale" et se sont engagés à indemniser les victimes à l'issue d'une procédure devant un "tribunal arbitral" encore à créer.
"C'est positif, mais ce ne sont encore que des mots a déclaré une autre avocate des plaignants. Si les évêques proposent quelque chose de satisfaisant pour les victimes, nous sommes prêts à laisser tomber l'action en justice".
Quelle que soit son issue, il serait étonnant que l'Église sorte indemne de cette affaire qui n'a pas fini de faire grand bruit chez nos voisins belges.

30. 5. 11
LES MALTAIS DISENT "OUI" AU DIVORCE
Contre la volonté de l'Église catholique

Les Maltais ont voté en majorité "oui" à la légalisation du divorce dans ce petit pays, le dernier d'Europe où il est encore interdit de divorcer. Le chef du gouvernement Lawrence Gonziavait avait fortement fait campagne contre une légalisation du divorce lors du référendum qui s'est déroulé samedi 28 mai 2011 à Malte. Le référendum n'avait qu'une valeur consultative et pour que le divorce soit autorisé, l'adoption d'une loi est nécessaire. Le Parlement doit donc légiférer pour légaliser le divorce.
Les électeurs devaient dire s'ils approuvaient la possibilité de divorcer après (tout de même) une séparation de quatre ans. Le camp du "non" était soutenu par le Parti nationaliste et l'église catholique (comme toujours conservatrice) qui, sans faire officiellement campagne, avait pesé de tout son poids dans la balance notamment dans une lettre aux paroissiens.
A Malte, les catholiques représentent 95% de la population et on y compte presque une église au km2 (1).
Actuellement, une séparation légale est seulement possible pour les Maltais ayant obtenu leur divorce à l'étranger et pour ceux ayant épousé un étranger ou une étrangère. Mais le remariage est très difficile car il faut annuler la première union, une procédure longue (environ huit ans), rarement prononcée par des tribunaux religieux catholiques.
(1) C'est une petite avancée de l'évolution et un nouveau recul idéologique de l'Église catholique, dans un pays où presque chaque habitant a une église ou une croix devant sa porte.

24  MAI  2011

AFFAIRE  STRAUSS - KAHN  (Suite)

Dieu a dit :
Il y aura des grands et il y aura des petits.
Il y aura des blancs et il y aura des noirs.
Il y aura des riches et il y aura des pauvres.
Mais pour ceux qui seront petits, noirs et pauvres, ce sera dur.
Coluche

À titre d'information je vous fais savoir que l'écrivain, historien et philosophe Claude RIBBE vient de lancer un Comité de soutien à Nafissatou Diallo, la femme de chambre citée dans l'affaire STRAUSS-KAHN.
Pour ceux que cela intéresse, rendez-vous sur le blog de Claude RIBBE :
www.claude-ribbe.com
et cliquez dans la colonne de gauche sur :
Comité de soutien à Nafissatou Diallo

20  MAI  2011
L'AFFAIRE  STRAUSS-KAHN

Sachant qu'il vaut mieux prévenir que guérir, nous devons tirer la leçon de chaque événement. L'affaire Strauss-Kahn est pour nous l'occasion de rappeler quelques préceptes de sagesse populaire à méditer, publiés par ailleurs sur notre blog.
- L'expérience est une école dont les leçons coûtent parfois très cher. Autant profiter de celle des autres qui est gratuite.
- Les deux plus grandes tentations qui guettent l'homme public comme le citoyen anonyme, pour causer sa perte, sont le sexe et l'argent.
- On ne fait pas de politique avec de la morale, mais sans morale on ne va pas loin en politique.
- Mieux vaut ne jamais avoir affaire à la justice car on sait toujours comment on entre dans un tribunal mais on ne sait jamais comment on en sortira.
- On traverse la vie comme on traverse la mer. Pour faire une bonne traversée il est préférable de connaître les règles de la navigation.
- Dans nos rapports avec autrui, quoi que l'on dise, quoi que l'on fasse et qui que l'on soit, il y a toujours une ligne rouge à ne pas dépasser.
- Plus on est grand et plus on doit avoir le respect des petits.
- Plus souvent on commet une infraction à la loi ou à la morale et plus la faute nous paraît banale et sans gravité... jusqu'au clash !
- Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse.
- Quand on craint de se brûler on doit se tenir loin du feu.
- Quand on ouvre une fosse septique c'est tout le voisinage qui est empesté.
Et enfin :
- Il faut être intransigeant avec soi-même et avec les siens avant de juger ses adversaires.

15  MAI  2011
JOURNÉE  INTERNATIONALE  DES  FAMILLES

entrer des mots clefs

-------------------------Document : http://www.cybercartes.com/

Le 20 septembre 1993, l'Assemblée générale des nations unies a décidé que le 15 mai de chaque année serait la Journée internationale des familles.
La vie de famille c'est tout un programme ! On s'aime, on se chamaille, on se fâche et puis un jour il faut bien se réconcilier parce que tout compte fait ce qui doit nous rapporcher et nous rassembler est plus important que ce qui peut nous séparér.
Beaucoup constatent en le regrettant que la famille n'est plus ce qu'elle était et que l'esprit de famille se perd, mais il ne tient qu'à nous de le faire revivre et de le fortifier.
Faisons du 15 mai (ou de l'un des jours suivants) une vraie fête de la famille. Que cette journée soit l'occasion de resserrer les liens familiaux, de renouer avec des parents perdus de vue, mais aussi d'apporter un peu de chaleur et de réconfort autour de nous à ceux qui n'ont pas la chance d'avoir une famille, et de se rappeler que :
"Par delà nos différences, la famille est et doit rester une valeur forte, qu'elle soit de sang, de coeur ou de raison, qu'elle nous ait été donnée en naissant, ou que  nous l'ayons choisie, parce que c'est tout ce qui nous reste quand on a tout perdu".

FLASH - INFO DU 13. 5. 11
UN  COURAGGE  DE  FEMME

------------------ UNE  FORCE  MORALE  EXTRAORDINAIRE

entrer des mots clefs

 

Elle s'appelait Irena Sendler et était polonaise. Elle est décédée récemment (le 12 mai 2008) à l'âge de 98 ans. Pendant la 2ème guerre mondiale elle demanda à aller travailler dans le Ghetto de Varsovie, comme assistante sociale. Elle avait une motivation bien particulière, elle connaissait les plans d’extermination des nazis envers les juifs.
Elle cachait des enfants dans des valises, sous des manteaux et dans des camions à ordures Elle sauva ainsi 2500 enfants, mais elle finit par être arrêtée par les nazis qui lui brisèrent les jambes, les bras et qui la torturèrent très sévèrement. Elle en est restée infirma à vie.
Irena garda tous les noms des enfants qu’elle avait sortis du Ghetto dans une jarre en verre enterrée au fond de son jardin. Après la guerre, elle essaya de localiser tous les parents qui avaient pu survivre et tenta de réunir les familles. Mais la plupart avaient été gazés . Les enfants qu'elle avait sauvés ont été placés dans des familles d’accueil ou ont été adoptés.
En 2007 elle a été proposée pour le prix Nobel de la Paix, mais n’a pas été retenue. C’est Al Gore qui fut primé, pour son film sur le réchauffement de la planète.
Cela fait maintenant plus de 60 ans que la seconde guerre mondiale est finie. Irena Sendler nous a donné un exemple de courage et de sens du devoir qui ne doit pas tomber dans l'oubli. Dans une société qui perd de vue les vraies valeurs, et où les plus honorés ne sont pas toujours les plus méritants, c'est à tous ceux pour qui le mot humanité a un sens, de perpétuer sa mémoire.

FLASH - INFO DU
1. 5. 11
UNE  IGNOMINIE
"L'homme ne peut se dire supérieur à l'animal qu'en le respectant et en le protégeant".

CORRIDA.jpg

À voir cett image on peut se demander si la corrida fait aussi partie des racines chrétiennes de la France chères à notre Président Sarkozy.

"Je désapprouve cette décision car la mort, que ce soit celle d'un être humain ou d'un animal n'est pas un spectacle". (Michel ONFRAY, Philosophe athée, au cours de l'émission de Laurent Ruquier le 30. 4. 2011)

En inscrivant la tauromachie condamnée par 75% des français, au patrimoine culturel immatériel de la France, notre gouvernement vient de commettre une ignominie dont notre pays n'a pas à être fier.
Nous avons condamné la corrida de longue date parce que par principe nous sommes contre toutes les formes de violence, y compris la violence inutile envers les animaux. Or la corrida est non seulement une violence inutile envers les taureaux, mais encore une violence qui satisfait les bas instincts de l'homme. La décision du gouvernement est un retour officiel aux jeux du cirque de l'antiquité barbare. Elle tourne carrément le dos à la civilisation future à laquelle nous aspirons, car tout se tient.
Voilà pourquoi, si vous partagez notre idéal, nous vous invitions à signer la pétition demandant l'annulation de cette décision, pétition lancée par un collectif de plus d'une centaine d'associations de défense des animaux auquel nous nous sommes joints au titre d'association philosophique.
Pour signer la pétition cliquez sur le lien ci-dessous:
www.patrimoine-corrida.fr

FLASH - INFO DU 27. 4. 11
UN  BEL  EXEMPLE  DE  SOLIDARITÉ  OUVRIÈRE


Marie-Claude Solbes est salariée de l’entreprise "Marcoule Amalis assainissement maintenance" de Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. Son enfant, Jules, qui est handicapé de naissance a eu une bronchite. Elle l'a gardé à la maison avant qu'il ne soit devenu nécessaire de l'hospitaliser. Pendant tout ce temps elle n'a donc pas travaillé. Ignorant que dans son cas elle avait droit à un congé parental, elle a pris des  jours sur ses congés, puis elle a anticipé sur ses RTT. Mais après quinze jours il ne lui en restait plus.
C'est alors que ses collègues de travail lui ont proposé de lui donner leurs jours de RTT, ce que la direction de son entreprise a accepté.
Ce bel élan de solidarité ouvrière se devait d'être donné en exemple. À un moment où beaucoup souhaitent un changement de société, il est bon de rappeler que ce sont les hommes qui la composent. Que cette société est à leur image, et que pour obtenir un changement de société ils doivent commencer par changer eux-mêmes.
Selon toute vraisemblance nous allons vers des temps de plus en plus durs pour les plus défavorisés. Le temps est venu pour nous tous qui appartenons à "la France d'en bas", d'anticiper dans les faits (sans attendre un miracle politique qui peut tarder à se produire), la société plus humaine que nous appelons de nos vœux, en nous rapprochant les uns des autres, en resserrant nos liens sociaux, et en développant la fraternité et la solidarité au quotidien, sur tous nos lieux de vie.

FLASH - INFO DU 25. 4. 11
UN  CRUCIFIX  DANS  DE  LA  PISSE

 CHRIST PISS.jpg

Photo Journal L'Union

Nous ne voulions pas en parler mais on nous a demandé avec insistance, de dire ce que nous pensions, nous athées, d'un fait divers survenu dernièrement à Avignon, au sujet d'une photo d'art détériorée dans une exposition par des extrémistes catholiques. Voici donc brièvement ce que nous avons à en dire, de notre point de vue objectif et matérialiste.
Un artiste méconnu du grand public a exposé à Avignon (pour faire parler de lui ?), la photo d'un crucifix dans un bocal d'urine, en la présentant comme une oeuvre d'art. Ce n'est pas à nous de dire si c'est, ou si ce n'est pas une oeuvre d'art. C'est à chacun d'en juger. La notion d'art est très extensible. Les critiques d'art eux-mêmes ne sont pas toujours d'accord. Ce qui est un chef-d'euvre pour les uns peut être une horreur pour d'autres.
Cet artiste a été libre d'exposer son oeuvre. La liberté d'expression artistique à laquelle nous tenons a été respectée et pour nous c'est l'essentiel.
L'oeuvre de cet artiste qui se proclame catholique, a été vandalisée par des ultra-catholiques choqués, qui se veulent plus catholiques que lui. Pour nous, sur le fond c'est une affaire entre catholiques dans laquelle nous n'avons pas à intervenir.
Par contre, détruire le bien d'autrui est un délit qui est prévu et puni par la loi. Il y a une police et une justice. Qu'elles fassent leur travail dans l'intérêt de l'ordre public. Tout le reste n'est que littérature journalistique.
Nous dirons pour conclure, que d'une manière générale, nous n'approuvons ni la provocation, ni ceux qui lui répondent par la violence, et que partant de ce principe, nous, nous ne ferions ni l'un ni l'autre.

FLASH - INFO DU 23. 4. 11
LE  PAPE  N'A  PAS  LE  MORAL

Selon une dépêche de l'AFP du 21. 4. 2011 datée du Vatican, durant la messe célébrée à l'occasion du Jeudi Saint, devant quelque cinq cents prêtres rassemblés dans la basilique Saint-Pierre, le Pape a observé qu'en Occident notamment, "les pays centraux du christianisme" étaient "fatigués de leur foi et, lassés de leurs propres histoire et culture. Ils ne veulent plus connaître la foi".
Ne sommes-nous pas, nous, peuple de Dieu, devenus en grande partie un peuple de l'incrédulité et de l'éloignement de Dieu ?" s'est interrogé avec angoisse le pape qui vient de fêter ses six ans de pontificat.
Déjà mercredi, pendant l'audience générale devant 13.000 fidèles place Saint-Pierre, Benoît XVI s'était lamenté "d'une somnolence", d'une sorte d'insensibilité de l'âme à la présence de Dieu.
Joseph Ratzinger, le pape allemand élevé en Bavière dans une ambiance très pieuse, se dit très frappé par la déchristianisation rapide de son pays et de tout l'Occident. Il déplore régulièrement dans ses discours une certaine honte des baptisés de se dire chrétiens ainsi qu'un déni des racines chrétiennes de la civilisation occidentale.
Commentaire :  Un olivier peut vivre 2000 ans (l'âge de l'Église catholique), mais il finit par mourir à son tour comme tout ce qui vit. Et si la théorie de l'évolution des espèces découverte par DARWIN était universelle et s'appliquait également aux idées et par conséquent aussi aux religions ?
La philosophie matérialiste nous enseigne que c'est la réalité qui nous donne nos idées. Or la réalité changeant continuellement, il est naturel que les idées changent avec elle. Certes l'évolution des idées est plus lente et moins visible que celle de la réalité physique mais elle n'en est pas moins indéniable.
Durant le Moyen-âge qui a duré 1000 ans, les progrès scientifiques et techniques ont été très lents et les idées ont suivi le même rythme. De nos jours les progrès scientifiques et et techniques étant de plus en plus rapides il n'est pas étonnant que les idées aient tendance à suivre cette évolution.
À l'avenir, tout ce que l'Église fera à grands frais, elle ne le fera que pour freiner son déclin. Jusqu'à atteindre la limite de la rupture où il se produira une nouvelle mutation.

FLASH - INFO DU 22. 4. 11
AU LUXEMBOURG LES BUS ATHÉES FONT DES REMOUS

topelement  2.jpg

C’est une première au Luxembourg. L'association Alliance des humanistes, athées et agnostiques (AHA) lance sa campagne de sensibilisation. Cinq bus estampillés «Net reliéis? Stéi dozou!» (Non-religieux? Montre-le!) vont parcourir le Grand-Duché ces trois prochains mois.
Officiellement, 90 % des Luxembourgeois sont catholiques, ce qui permet à l'Église de justifier ses privilèges financiers, mais dans les faits, une grande majorité d'entre eux ne s'identifient pas aux pratiques de l'Église. Partant de cette constataion, l'AHA encourage les non-croyants à le faire savoir en discutant autour d'eux, en se faisant rayer des listes de l'Église ou encore en ne baptisant pas leurs enfants. Elle donne aussi des conseils sur comment organiser des cérémonies pour les naissances, les mariage et les funérailles.
Bien qu'elle ne soit pas dirigée contre les croyants mais bien pour la liberté de chacun de croire ou de ne pas croire, cette campagne (on ne peut pas moins agressive dans les termes), fait des vagues du côté de certaines associations paroissiales habituées jusqu'à présent à détenir le monopole de la pensée et du droit à l'existence.
Certains usagers menacent de boycotter les transports publics si cette campagne n’est pas retirée. De son côté l'Église catholique luxembourgeoise dément être à l'origine de ce mouvement. Mais qui pourrait croire (c'est le moins qu'on puisse dire),que cela ne lui fait pas plaisir.

FLASH - INFO DU 20. 4. 11
LE DROIT AU BONHEUR

Le 10 novembre 2010, la Police de l'Air et des Frontières des Hautes Alpes tentait pour la seconde fois
d'arrêter un jeune Algérien le jour de son mariage, à la Mairie d'Aspres-Sur-Buëch. Le grand-père de la mariée, Armand GIANGRECO a agi comme l'aurait fait tout grand-père, en accompagnant sa petite-fille et son futur mari à la mairie.
Un militant de Réseau Éducation Sans Frontières par ailleurs responsable syndical, Joël Brochier, a défendu le droit pour ce jeune couple de se marier, comme l'a fait l'ensemble des personnes présentes (une soixantaine d'amis, citoyens et militants), dans une action pacifique et déterminée, devant une machine policière au service d'un pouvoir pour qui être en situation irrégulière est un grave délit qui interdit le droit au bonheur.
Face à cette solidarité, les policiers n'ont pas hésité à faire usage de la violence, allant jusqu'à lancer des gaz lacrymogènes sur la foule et sur la mariée qui était enceinte de surcroît. Mais l'action pacifique de tous a permis aux époux de faire valoir leur liberté fondamentale et constitutionnelle de se marier.
Quatre mois plus tard, Armand GIANGRECO et Joël BROCHIER sont convoqués à la gendarmerie et sont interrogés dans le cadre d'une enquête préliminaire pour « outrages, menaces et violences à agents de la force publique ». Ils risquent 3 ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.
Éducation Sans Frontières a lancé une pétition en soutien à Armand GIENGRECO et Joël BROCHIER, que vous trouverez à l'adresse :
http://www.educationsansfrontieres.org/article35530.html
À chacun de faire selon sa conscience.

FLASH - INFO DU 19. 4. 11
ÉNORME  SCANDALE  EN  BELGIQUE
L'Église catholique à nouveau éclaboussée
Nous reproduisons intégralement ci-dessous une dépêche de l'AFP du 16. 4. 2011, à laquelle il y a peu de chose à ajouter, sinon qu'il retentira bien au delà des frontières de la Belgique.

Le dégoût provoqué en Belgique par l'impunité dont bénéficie un ancien évêque convaincu de pédophilie éclabousse le Vatican, prié par les évêques du royaume de le punir sous peine de ruiner leurs efforts pour regagner la confiance des fidèles.
Exfiltré par le Vatican dans une communauté religieuse en France (1) pour faire pénitence et se faire oublier, l'ancien évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, 74 ans, a choqué la Belgique en accordant jeudi et vendredi des entretiens à des chaînes de télévision. Il y a confessé avoir abusé de deux enfants et minimisé ses actes, décrits comme "un jeu", "une sorte d'habitude".

La retraite obligée demandée par le Vatican "n'est pas une punition, mais une période de réflexion", a-t-il en outre affirmé, se vantant de nombreux témoignages de soutien, notamment de communautés religieuses.
"Le Vatican doit prendre une réelle sanction", s'est insurgé Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, chargé du dossier sur la pédophilie dans l'Eglise catholique belge.

"Beaucoup attendent une réduction à l'état laïc, voire une exclusion de l'Eglise", a-t-il déclaré. "Vangheluwe met à mal un an d'efforts de l'Eglise belge, qui s'est efforcée de faire avancer les dossiers et de contacter la justice pour que toute la clarté soit faite" sur les cas de pédophilie impliquant des membres du clergé en Belgique, a expliqué l'ecclésiastique.

Roger Vangheluwe avait été contraint de démissionner en avril 2010, après avoir reconnu des abus sexuels sur un neveu alors mineur entre 1973 et 1986. Le scandale, qui a sérieusement ébranlé l'institution, avait été rapproché par son impact sur l'opinion de celui provoqué par l'affaire Dutroux

Mgr Harpigny est allé très loin dans ses critiques contre le Vatican. "On a essayé pendant plus d'un an de faire comprendre aux responsables de la Doctrine de la foi (au Vatican) que nous attendions en Belgique une décision. On a appris la semaine dernière que c'était une thérapie", a-t-il regretté. "J'espère qu'une décision sera prise et qu'il ne faudra pas attendre trop longtemps", a-t-il ajouté. La Congrégation pour la doctrine de la foi a été dirigée par Benoît XVI jusqu'à son élection.

Le Vatican s'est dit vendredi "conscient de la gravité" de la situation, mais il continue de tergiverser. "Le Saint-Siège rassemble les éléments nécessaires en vue d'une évaluation approfondie", a simplement indiqué son porte-parole, le père Federico Lombardi.

Mgr Harpigny presse la hiérarchie de l'Eglise catholique d'agir, conscient des effets dévastateurs des déclarations de l'ancien évêque de Bruges. Il répond en ce sens aux demandes des dirigeants politiques belges. "Ca dépasse la limite de ce qui est acceptable", s'est en effet insurgé le Premier ministre Yves Leterme. "L'Eglise doit prendre ses responsabilités, ça ne peut plus continuer comme ça!", a-t-il martelé.

Le problème vient du fait que les crimes de Roger Vangheluwe sont prescrits pour la justice civile, comme pour la justice ecclésiale. Seul le pape peut trancher car le droit canon ne prévoit pas la possibilité de déchoir un évêque de son état clérical, soulignent les théologiens.

"Le sort de Vangheluwe entre les mains du Vatican", a résumé samedi en titre le quotidien catholique La Libre Belgique. Le Soir a pour sa part publié un dessin assassin en appui d'un éditorial dénonçant l'attitude de la hiérarchie de l'Eglise, car "en le maintenant (Vangheluwe) dans sa qualité de prêtre, elle absout le pédophile"

(1)  Il s'agit du couvent de la communauté "Magdala Fraternités de Jérusalem", à la Ferté-Imbault, dans le Loir-et-Cher. Roger Vangheluwe a accordé sa fameuse interview à VT4 dans un hôtel de la petite ville de Salbris, à une dizaine de kilomètres de là.

FLASH - INFO DU 18. 4.11
COUP  DE  PROJECTEUR

À une époque où beaucoup sont désorientés et s'interrogent, et où ni le pouvoir, ni les partis et encore moins les religions n'apportent de réponses à leurs interrogations, voici un livre - Le Capitalisme à l'agonie - qui leur apporte des éléments de réponse pour comprendre l'évolution de notre société, en jettant un pavé dans la mare du politiquement correct.

C'est un livre au titre sensationnel qui débute franchement "marxiste" par la critique implacable de ce qui, selon Paul Jorion, sociologue, spécialiste de la formation des prix et chroniqueur au "Monde Economie", n'est pas "un système économique, mais une tare de notre système économique".

Il déploie ensuite une analyse très fine des mécanismes historiques et psychologiques où s'affrontent notamment la liberté et l'égalité, l'éthique et la propriété. Mais l'auteur se sépare de Marx et de son spectre en ce qu'il ne distingue pas deux classes d'acteurs (capitaliste et prolétaire), mais quatre : le capitaliste, l'entrepreneur, le salarié et le marchand. Dans la lutte implacable pour la captation du surplus dégagé par leur activité conjointe, c'est le salarié qui perd à tout coup, car l'intérêt versé au capital et les positions de force des trois autres acteurs concentrent peu à peu la richesse et le patrimoine dans les mains d'un tout petit nombre.

Ce n'est donc pas la baisse tendancielle des profits qui tuera le capitalisme, comme le croyait Marx, mais l'accumulation outrancière du capital, car l'intérêt versé aux capitalistes les enrichit toujours plus et les investisseurs substituant les machines au travail, le pouvoir d'achat et la consommation se tarissent. Il ne reste plus que le crédit pour maintenir la demande, jusqu'à ce que le paiement des intérêts de celui-ci achève d'appauvrir la cohorte des salariés. Le jeu s'arrêtera quand il n'y aura plus assez de joueurs.

Faisant un long détour par la crise actuelle qu'il voit comme les prémices de l'effondrement, l'auteur met surtout en pièces la spéculation dont il décrit par le menu les turpitudes et les stupidités, les produits financiers "pourris", les modèles mathématiques et les ordinateurs chargés de grappiller des milliards de centimes en moins d'une seconde en détraquant sciemment l'offre et la demande.

Non, dit Paul Jorion, la spéculation ne met pas de l'huile dans les rouages du marché, comme ses tenants le prétendent, mais elle y met le feu. Parce que les Bourses sont devenues des maisons de jeu légales et dangereuses, peut-on les contraindre pour autant ? Sacrifier la liberté à la vertu ? La propriété à l'éthique ? Le brillant renfort de Marat, Robespierre, Hegel, Freud ou Lacordaire, comme celui de l'anthropologie et de la psychologie des profondeurs ne lui permettent pas de trancher.

Proche de John Maynard Keynes, Paul Jorion s'en distingue en ce qu'il ne croit plus à la possibilité de parvenir au plein-emploi qui remettrait le travailleur au centre et l'économie sur ses pieds. Il appelle donc à "un changement de civilisation". Pour réussir cette mutation, sa préférence va à l'instauration d'un système "où les revenus proviendraient d'une autre source que le travail", ce qui supposerait la création d'un "revenu minimum universel". Et ce qui supposerait encore plus une intervention de la puissance publique pour mieux répartir les richesses - sans pour autant tomber dans la dictature - à savoir la fiscalité.

Il énonce quatre principes : "ne pas imposer le travail qui constitue sans conteste l'activité humaine la plus utile et la plus digne d'être encouragée" ; "imposer substantiellement les revenus du capital" (dont les stock- options) ; "imposer de manière dissuasive les gains du jeu" (y compris les opérations financières) ; "éliminer les rentes de situation". Autrement dit, il n'est point question de révolution, mais de "remettre les compteurs à zéro", de gré ou de force. Le capitalisme n'est pas vraiment à l'agonie, mais il a une fièvre de cheval et Paul Jorion fait partie des médecins qui se pressent à son chevet.

Présenté par le journal LE MONDE ÉCONOMIQUE le 7.4. 2011dans sa chronique "Le livre du jour" sous le titre, "Le Capitalisme à l'agonie", de Paul Jorion : le spectre de Karl Marx". Fayard, 348 p., 20 €.

FLASH INFO DU 16. 1. 11
AU  NOM  DE  DIEU  LE  MISÉRICORDIEUX
(AFP Mogadiscio le 12. 4. 2011)

Trois jeunes gens, reconnus coupables de vol par un tribunal islamique du sud de la Somalie, en zone sous contrôle des insurgés shebab, ont été amputés mardi d'un pied et d'une main, a-t-on appris de sources concordantes.
"Ces hommes ont intercepté un camion voyageant dans la région. Ils ont dépouillé les passagers d'une somme de 3.400.000 shilling somaliens (107 dollars) et ont volé deux téléphones portables", a déclaré à l'AFP sheikh Yusuf Hassan Barow, juge au sein de ce tribunal du district de Mahaday.
"Ils ont confessé leurs crimes devant le tribunal islamique, et ont été condamnés à avoir la main droite et le pied gauche coupés", a précisé M. Barow.
Les trois jeunes gens ont été arrêtés peu après leur forfait par les forces de sécurité des shebab, a précisé la même source.
Des centaines de personnes ont assisté à leur mutilation, organisée par les shebab dans un stade de la ville de Jowhar, à environ 90 km au nord de Mogadiscio.
Selon des témoins, quatre hommes encagoulés ont exécuté la sentence, indifférents aux cris de douleurs des condamnés.
Les shebab contrôlent le centre-sud de la Somalie ainsi qu'une partie de Mogadiscio, où ils ont imposé des règles sociales et de conduite très strictes, au nom de leur interprétation ultra-rigoriste de l'islam.
Ils disposent d'une police religieuse baptisée "Jaish al-Hisbah" (Armée de la moralité), y ont multiplié les interdits vestimentaires ou autres. Ils pratiquent amputations, lapidations et exécutions, détruisant également les tombeaux de saints soufis au prétexte de lutter contre "l'idolâtrie".
L'islam pratiqué en Somalie est traditionnellement modéré, avec une forte influence du soufisme, alors que le wahhabisme revendiqué par les shebab et répandu dans la péninsule arabique voisine est généralement considéré comme étranger à la culture locale.
Notre commentaire : Pendant que certains se battent pour abolir la peine de mort dans le monde, d'autres rêvent de rétablir la torture comme moyen de justice au nom de Dieu et de la religion.

FLAS - INFO DU 12. 4. 11
UN  CURÉ  ATHÉE

Serge DÉRUETTE, professeur à l'Université de Mons en Belgique sera à PÉZENAS (Hérault) le 22 avril pour présenter son livre "Lire Jean Meslier" (Aden Éditions), au cours d'une conférence ayant pour thème "Jean MESLIER, le plus hardi des philosophes".

Jean Meslier, né à Mazerny (Ardennes) le 15 juin 1664, est un prêtre et un philosophe français. Curé d'Étrépigny où il est mort le 17 juin 1729, son existence n'a été connue qu'à partir de la publication en 1762 par Voltaire, sous le titre de Testament de J. Meslier, d'un texte qu'il présentait comme un extrait d'un texte beaucoup plus volumineux, retrouvé chez lui et dans lequel il professait son athéisme avec détermination. Il nous livre dans ce texte une critique virulente et directe de la religion. Bien plus qu’une exposition de thèses athées ce manifeste est considéré comme le texte fondateur de l'athéisme en France (Wikipédia)

D'après Serge DÉRUETTE, Jean MESLIER est ce curé d’un minuscule village, perdu au fond de la campagne ardennaise qui, pendant quarante ans, consacra ses journées à ses paroissiens et ses nuits à la rédaction secrète d’un énorme « Mémoire des pensées et sentiments de Jean Meslier ».
Etonnant mémoire qui ne circula que sous forme de manuscrits . Seuls quelques extraits furent publiés, tronqués et manipulés plus ou moins honnêtement par Voltaire.
D’Holbach s’en inspira largement. Ce n’est qu’en 1970 qu’une édition complète fut publiée. Cette édition est aujourd’hui épuisée.
Pour lui il ne fait aucun doute que Jean MESLIER est le plus hardi de tous les philosophes du XVIIIème siècle.
Il a été le premier penseur à réunir en une seule conception du monde et de la vie, l’athéisme, le matérialisme, le communisme et la pensée révolutionnaire.
Le premier théoricien systématique de l’athéisme
Le premier matérialiste systématique et conséquent depuis l’Antiquité
Un précurseur du féminisme, favorable au divorce, à l’union libre, à une sexualité définie comme « ce doux et violent penchant de la nature », à l’opposé de tout libertinage
Le premier théoricien à vouloir fonder une société sans classes, non par l’imagination utopique, mais par l’action révolutionnaire
Le premier à voir dans la propriété privée l’origine et la cause de l’inégalité et de la domination
Un précurseur de l’éthologie (1) en contestant Descartes et sa théorie des « animaux-machines »
Et le premier dans bien d’autres domaines que Serge DÉRUETTE se fera un plaisir de détailler.
Son audace explique sans doute le silence dans lequel son Mémoire a été tenu si longtemps.
A l’heure des crises économiques, de l’instrumentalisation des religions comme armes politiques, JEAN MESLIER est encore en avance sur notre époque.

CONFÉRENCE à PÉZENAS ILLUSTRE THÉATRE
22 rue de la Gare du midi. 34120 - PÉZENAS
Tél : 04 67 9809 91
22 avril 2011 à 20 h 20. Entrée libre.
La soirée se terminera par le tour de chant de CHRISTIAN PACCOUD est ses chansons-choc, et par le verre de l'amitié.
Pour tous renseignements Tel. 04 67 98 02 60
(1)  L'éthologie est l'étude du comportement des diverses espèces animales. L'éthologie humaine, axée sur l'étude des comportements individuels, en fait partie.

FLAS - INFO DU 10. 3. 11
ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

À l'avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui s'intéresseront encore aux racines chrétiennes de la France chères à M. SARKOZY, devront aller les chercher entre les pots de yaourts. En effet, l'église Saint-François d'Assises construite dans les années 60 va être vendue sans tambours ni trompettes, à un promoteur immobilier pour en faire un centre commercial.
"Nous avons mis cette église en vente en 2007, a déclaré à l'AFP l'économe du diocèse Michel Petitdemange, car il y a eu une évolution de la pratique et du quartier. Elle n'est plus fréquentée aujourd'hui que par une petite centaine de fidèles alors qu'elle peut accueillir plus de 700 personnes. Ni la commune, ni la communauté urbaine du Grand Nancy ne souhaitant reprendre l'édifice, un promoteur a acheté l'ensemble pour 1,3 million d'euros.
Le diocèse s'est toutefois assuré que le projet commercial ne comporterait ni bar, ni salle de jeux, ni commerce illicite du corps ou de l'esprit. Évidemment, un certain nombre de paroissiens sont amers mais il faut s'adapter. Il faut avoir un certain courage et un sens de la rationalité que de nombreux diocèses n'ont pas, a-t-il reconnu, en ajoutant qu'une autre église du diocèse, à Mont-Saint-Martin, était à vendre également".
Question : Ironie de l'histoire, y vendra-t-on des préservatifs au rayon de la parapharmacie ?

FLAS - INFO DU 30. 3. 11
LE PRIX DE LA GUERRE

Voici quelques prix de ce que coûte l'intervention militaire en Libye

1372729_1.jpg

Ces prix sont à multiplier par le nombre d'unités. Si l'on ajoute les dépenses des autres nations participant à cette intervention on aura une idée de la somme colossale dépensée pour détruire alors que les besoins vitaux sont si grands.
Nous sommes à une croisée des chemins. Les armes et les guerres coûtent trop cher. L'Humanité ne pourra plus faire de progrès sans une paix mondiale définitive. Mais cela suppose le passage à une civilisation supérieure, avec d'autres valeurs que l'argent roi, le chacun pour soi et la loi du plus fort qui caractérisent la civilisation capitaliste.

FLAS - INFO DU 24. 3. 11
PLUS JAMAIS ÇA !

Il arrive un moment où certaines choses ne peuvent plus être tolérées. Au XXIè siècle, un pouvoir qui fait tirer à balles réelles sur des manifestants pacifiques est indigne de figurer au rang des nations civilisées.
Il faut faire la différence entre une intervention étrangère pour aider une dictature à mater une révolution légitime et une intervention pour venir en aide à une révolution contre une dictature despotique.
Nous avons laissé tomber le peuple espagnol. Nous avons laissé faire Franco et aujourd'hui nous pouvons en avoir mauvaise conscience. Doit-on aujourd'hui laisser tomber le peuple libyen et laisser faire Kadafi.
Réfléchissons bien. Si Kadafi en sort victorieux, ce sera fini pour longtemps de la démocratisation des pays arabes et d'ailleurs. Ce sera dire à tous les tyrans de la terre (y compris éventuellement chez nous), allez-y vous pouvez tirer sur le peuple et on ne vous dira rien.
On dira beaucoup de choses sur l'intervention en Libye, comme on peut en dire sur ce qui s'est passé au cours de la seconde guerre mondiale, mais le plus important, et ce que retiendra l'histoire, ce sera ce qui en sortira au bout du compte.
La question la plus importante que l'on doit se poser est la suivante. Est-ce que cette intervention va dans le sens de l'Histoire. Pour l'instant, nous pensons que oui.
Si l'intervention occidentale en Libye avait pour résultat que l'on ne puisse plus jamais tirer à balles réelles sur des manifestants pacifiques, ce résultat serait à nos yeux aussi important que l'abolition de la peine de mort, et la civilisation à laquelle nous aspirons aura fait un pas en avant.

À la suite de ce communiqué nous avons n'avons reçu que des messages d'approbation avec les remarques suivantes :
-  "Quelles que soient les réticences que l'on peut avoir sur les informations que nous possédons, sur les composants de la rébellion ou sur les motivations réelles/affichées des interventionnistes, il est normal de s'indigner du massacre de ceux qui essaient de gagner leur liberté par la protestation pacifique."
-  "D'accord avec vous dans l'ensemble, même si l'on peut formuler des réserves (et je ne parle pas de celles du pétrole...) sur la situation en Libye. Le "pacifisme" a causé des drames irréparables au cours du XXe siècle. L'Espagne en effet, l'insigne faiblesse face à la montée d'Hitler (occupation de la rive gauche du Rhin, Munich...). Finissons-en avec l'angélisme de la sacro-sainte non-intervention (n'est-ce pas Pinochet!). Oui, il fallait abattre Khadafi. Malgré tout".
-  "L'expression "sens de l'Histoire" n'a pas beaucoup de sens pour moi. Mais nous souhaitons les mêmes avancées de la civilisation, et je suis donc d'accord sur tout le reste.
-  "Le peuple libyen ne peut rien contre les canons et les mitrailleuses des chars et des avions. Si cette intervention peut l'aider à mettre le pied sur la première marche, ensuite ce sera à lui de faire le reste".
-  "La défense de la liberté ne doit pas être faussée par des considérations de politique partisane. La Monde est devenu petit. Aujourd'hui quand un homme est privé de liberté à l'autre bout du monde, c'est la nôtre qui est en danger".

FLASH - INFO  DU  16. 3. 2011
RIEN NE VA PLUS

- Tout ce à quoi nous assistons actuellement (1) indique clairement pour qui sait l’interpréter, la nécessité de passer à une civilisation supérieure.
- SI L’HUMANITÉ NE DISPARAÎT PAS AVANT, LA CIVILISATION DU FUTUR SERA UNE CIVILISATION UNIVERSELLE, SANS RACES, SANS RELIGIONS ET SANS CLASSES SOCIALES FONDÉES SUR LA FORCE OU LA FORTUNE, AVEC UNE HIÉRARCHIE FRATERNELLE FONDÉE SUR LA VALEUR, RECONNUE ET ADMISE PAR TOUS.
ET SURTOUT UNE PAIX MONDIALE DÉFINITIVE, SANS LAQUELLE AUCUN PROGRÈS DE CIVILISATION NE SERA PLUS POSSIBLE POUR L'HUMANITÉ.
- Si nous ne commençons pas à y songer sérieusement elle ne verra jamais le jour. Que ceux qui en sont conscients commencent à se rassembler sans attendre pour préparer son avènement.

(1) démographie incontrôlée, émigration massive des pays pauvres vers les pays riches, épuisement des ressources naturelles de la terre (y compris de l’eau douce immédiatement disponible), paupérisation croissante des populations, dégradation de leur état sanitaire, grandes catastrophes naturelles nécessitant une solidarité et une coopération internationale, disparition de la couche d’ozone, fonte des glaciers avec élévation du niveau des mers, disparition des espèces naturelles, disparition des abeilles, disparition de la mer d'Aral et de la mer Morte, marées noires de plus en plus importantes, pollution de l’eau et de l’air (sida, grippe aviaire, vache folle), accidents nucléaires majeurs... etc... etc... et on n’a pas fini.
Sans parler des guerres et des sommes colossales dépensées en armements de destruction, qui pourraient être consacrées à des oeuvres de vie.
Et que dire des maux qui rongent une société de plus en plus déboussolée : violence, drogue, suicides d'enfants et nouveaux-nés jetés vivants à la poubelle (AFP du 29.3.2011).
Autant de problèmes graves auxquels cette civilisation fondée sur l’argent roi et sur le chacun pour soi, tant au niveau individuel qu’entre les nations sera incapable d’apporter les réponses qui s’imposent.

LA QUESTION QUI TUE :

Si tout ce qui existe n'a pas pu se créer tout seul et s'il a fallu un Dieu pour le créer, alors si Dieu existre, lui, d'où sort-il ?

DEVINEZ :
Quelle différence y a-t-il entre Dieu et un fantôme ?
Réponse : Aucune. Ils sont tous les deux un produit de l'imagination.

=====================================================

POURQUOI UNE ASSOCIATION DES ATHÉES ?
Pour
- Appartenir à une même famille de pensée.
- Avoir une identité.
- Avoir une existence sociale reconnue.
- Ne plus être considérés commes des croyants non - pratiquants.
- Promouvoir un certain vivre ensemble.
- Connaître d'autres personnes de même sensibilité.
- Cultiver avec elles les mêmes valeurs, dans le même état d'esprit.
- Se tenir informés.
- Partager notre savoir et notre expérience.
- Développer entre nous l'entraide et la solidarité.
- Afin d'être plus forts dans la vie.
- Défendre la laïcité.
- Résister à l'hégémonie des religions.

- Et contribuer à l'édification d'un monde meilleur.
Si vous ne voyez pas l'intérêt pour les athées de se regrouper en association, les religions, elles, voient très bien l'intérêt qu'elles ont à ce qu'ils ne le fassent pas

Nous vivons dans une civilisation où l'argent est la valeur première reposant sur trois principes :
1 - le chacun pour soi,
2 - la loi du plus fort,
3 - malheur au vaincu.
Il manque un mot à la devise de notre république, c'est le mot "solidarité". Quand elle aura été complétée comme suit :
LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ - SOLIDARITÉ
nous serons entrés dans une ère nouvelle, une nouvelle civilisation.

Nous sommes une association apolitique mais nous ne pouvons pas rester indifférents à ce qui se passe dans la société surtout en période de crise grave.

AUX ATHÉES

VOUS NE CROYEZ PAS EN DIEU ? NOUS NON PLUS !
REJOIGNEZ-NOUS ET ENSEMBLE NOUS SERONS PLUS FORTS DANS LA VIE.
Dans les conditions actuelles il ne faut rien attendre des partis politiques qui ne feront rien de plus que ce qu’ils ont fait jusqu’à présent. La société est bloquée. Il faut en revenir à ce qui est fondamental. Si vous êtes athée, chaque jour de plus que vous attendrez pour nous rejoindre est un jour de perdu pour vous et pour les autres.


ÇA VA MAL FINIR
Dans un livre prémonitoire intitulé "ÇA VA MAL FINIR" qu’il a écrit sur Sarkozy, François LÉOTARD ancien ministre des armées a écrit sur la dernière page de couverture : "J’ai voté Sarkozy et depuis je dors mal"

L'ÉGLISE ET LES PRIVATISATIONS

Il existe une raison (mais ce n'est pas la seule), pour laquelle l'Église a intérêt à la privatisation des services publics, c'est que les entreprises privées peuvent donner de l'argent à l'Église en bénéficiant d'une réduction d'impôt alors que les services publics ne lui rapportent rien.
D'après la loi sur le mécénat du 2 août 2003, les entreprises assujetties à l'impôt sur le revenu ou à l'impôt sur les sociétés bénéficient d'une réduction d'impôt de 60% pris dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires.
C'est un argent normalement destiné au trésor public qui est ainsi détourné au profit de l'Église. Il est impossible de savoir à combien s'élève ainsi le manque à gagner pour le Trésor public. Et aucun contrôle fiscal pour savoir comment est employé cet argent.

LEÇON DE VIE

LE  PLAISIR  DE RENDRE  SERVICE
Récemment, en quinze jours j'ai trouvé deux porte-monnaies sur la voie publique que j'ai restitués à leurs propriétaires.
La première fois sur le parking de la gare de Perpignan. C'était un porte-monnaie contenant 50 euros en billets, des pièces, une carte bancaire et une carte de Carrefour. À voir l'objet et son contenu il semblait appartenir à une personne pas très fortunée. Je suis allé dans un magasin Carrefour où la dame préposée à l'accueil a bien voulu me communiquer le nom et l'adresse de la titulaire qui habitait à 15 kilomètres. Rentré à la maison je lui ai téléphoné et elle est venue aussitôt récupérer son bien.
Deux semaines plus tard je trouve un autre porte-monnaie dans la rue à Saint-Cyprien avec encore 50 euros en billets et des pièces. Mais cette fois il y avait une carte nationale. Il appartenait à une dame de Saint-Cyprien et après lui avoir téléphoné elle est venue aussitôt le chercher.
Dans les deux cas ces dames ont été très contentes de retrouver leurs biens ont voulu me donner 20 euros de récompense. Je les ai refusés poliment en disant : "Madame, si j'acceptais cet argent vous me priveriez du plaisir que j'éprouve à vous rendre service".
J'étais heureux comme un jeune scout venant de faire sa B.A

Pour accéder à la liste des leçons de vie cliquez ci - dessous
LEÇONS DE VIE

Religion et proxénétisme
LE PRÉSIDENT DE L'ASSOCIATION CULTUELLE MUSULMANE "LUMIÈRE DE DIEU" MIS EN EXAMEN ET ÉCROUÉ POUR PROXÉNÉTISME AGGRAVÉ EN BANDE ORGANISÉE.
(Le 27. 06. 2009)
Mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée,Abdeslam Bahiad le président de l'association "Lumière de Dieu" qui gère la principale mosquée d'Orange vient d'être écroué ainsi que ses trois fils majeurs et une femme de 40 ans. Les activités de ce réseau remontent à 1996.
Le principal suspect Abdeslam Bahiad, 55 ans, marocain résidant en France, usait de son influence auprès de familles modestes de la communauté marocaine, pour les aider à faire venir clandestinement des jeunes filles parfois mineures, avec la promesse d'obtenir une régularisation pour rester en France. Au total, une quinzaine de jeunes femmes auraient été victimes de ce réseau, visiblement organisé et capable d'user de violence. L'une d'elles âgée d'une vingtaine d'années a déclaré qi'elle avait franchi la frontière enfermée dans le coffre d'une voiture particulière.
Les jeunes femmes, hébergées chez d'autres femmes déjà prostituées, étaient progressivement poussées à se prostituer sous la contrainte dans des appartements appartenant à la famille Bahiad, pour rembourser leur voyage, facturé jusqu'à 7 ou 8.000 euros. Deux d'entre elles ont également raconté avoir été violées par l'un des fils. Les trois fils qui tenaient à Orange le bar nommé "Le France", n'hésitaient pas à faire le coup de poing en cas de besoin
L'enquête menée depuis un an par le SRPJ de Montpellier cherche également à établir l'origine du patrimoine immobilier important dont dispose la famille Bahiad : une vingtaine d'appartements, à Orange et à Bollène, des commerces, des bars, des salons de coiffure, et des snacks. Des possessions étonnantes, alors que plusieurs de ces suspects affirment n'avoir eu que le RMI comme seul revenu. De nombreuses vérifications ont également été effectuées sur les comptes bancaires des différents protagonistes de l'affaire, pour déterminer l'ampleur des gains provenant de la prostitution.
Au stade actuel de l'enquête, menée par deux juges d'instruction d'Avignon, le fonctionnement de cette mosquée d'Orange ne paraît pas concerné par l'enquête. Chaque vendredi, ce sont plus d'une centaine de fidèles qui se retrouvent là pour prier et écouter les prêches de l'imam.
L'actualité vient de nous montrer encore une fois que la religion n'est pas un garantie de moralité. Elle est parfois un paravent, un masque de respectabilité cachant une activité criminelle ou délictueuse.

DÉCLIN DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE
(le 25. 06. 2009)

Le lent déclin de l'Église catholique est indéniable d'une année à l'autre. 90 prêtres seulement seront ordonnés cette année contre 101 l'an dernier, pas assez pour compenser les départs de ceux qui sont atteints par l'âge de la retraite ou la mort. Depuis 1995 le nombre d'ordinations est passé de 142 par an à 90.
En 2007 il y avait 15.341 prêtres diocésains exerçant dans une paroisse, la plupart âgés de plus de 60 ans, contre 37.555 en 1970. Ce qui représente un recul des effectifs de plus de 22.000 en 37 ans, soit de 600 par an en moyenne. En conséquence, il n'y a plus que 9.000 paroisses en France pour 36.000 communes et de nombreuses missions sont désormais confiées à des diacres (laïques assurant des missions religieuses, comme le baptême ou le prêche) dont le nombre est passé de 11 en 1970 à 2.169 en 2007.
Le remplacement des prêtres français par des étrangers (Vietnamiens, Africains, Polonais) étant "marginal", les évêques comptent désormais sur les diacres pour compenser le manque de prêtres
Même l'ordination de prêtres religieux exerçant dans des monastères ou auprès de communautés est en baisse. Trente prêtres religieux vont être ordonnés cette année. En 2007 il y en avait 4.936
contre 6.287 dix ans plus tôt, soit une baisse de 135 par an en moyenne.
Dans notre dépatrtement
À titre indicatif le diocèse de Perpignan (253 paroisses pour 410 000 habitants ), compte 113 prêtres et 20 diacres permanents. Autant de professionnels sans compter les centaines de bénévoles, qui labourent le terrain d'un bout de l'année à l'autre avec leurs 102 Mouvements et Services diocésains.
Le denier du culte a rapporté 974 943 euros pour 7 057 donateurs en 2008 soit une diminution d’environ 6 % par rapport à 2007. Étant donné que les donateurs peuvent déduire 66% le leur don de leurs impôts, ce sont 643 462 euros d'argent public qui sont allés indirectement dans la caisse de l'Église.
Que l'on ne vienne pas nous dire ensuite que l'Église ne reçoit aucune subvention des pouvoirs publics.

Le discours d'Obama au Caire :
UNE GIFLE AUX FEMMES QUI SE BATTENT CONTRE LE VOILE ISLAMIQUE

Dans un communiqué publié le 4 juin 2009 la Ligue de Droit International des Femmes élève une véhémente protestation contre la déclaration du Président Obama au Caire par laquelle il préconise l'approbation du port du voile islamique.
"Dans son discours prononcé à l'Université du Caire dans le but de réconcilier les Etats-Unis avec le monde arabo musulman, à trois reprises le président américain a pris la défense du voile islamique qui selon lui, ne serait pas un signe d'inégalité.
Quelle gifle donnée aux femmes d'Algérie, d'Iran ou d'Afghanistan qui sont mortes dans des conditions atroces pour avoir refusé de porter ce qu'elles croyaient être le signe le plus radical de l'oppression des femmes et de laségrégation entre les hommes et les femmes.
Les sociétés humaines sont construites sur des symboles. Positifs comme les couleurs d'un drapeau, un chant de libération, la forme d'un monument, d'une pyramide ou de la tour Eiffel.
Négatifs comme le costume du bagnard, le brassard noir du deuil ou le voile sous lequel disparaissent les femmes d'Arabie Saoudite.
Porter soi-disant « librement » un accessoire vestimentaire qui, dans toute une partie du monde, est une obligation légale imposée à toutes les femmes pour signifier leur statut de deuxième rang (polygamie, poids juridique et héritage inégalitaire, absence de liberté de circulation,) représente une allégeance à l'égard des théocraties qui y font la loi. Le voile n'est pas un signe religieux comme les autres. Affirmer qu'on le porte volontairement n'en efface pas le sens humiliant pour toutes les femmes.
L'évidence du sens de ce signe est-elle si difficile à comprendre pour le président d'un pays qui se veut un modèle de démocratie ?
Ou alors le président Obama veut-il se réconcilier avec le monde musulman sur le dos des femmes ?"
Annie Sugier, Présidente de la Ligue du Droit International des femmes. 
http://www.ldif.asso.fr
annie.sugier@gmail.com

Conflit entre l’Église catholique espagnole et le gouvernement Zapatero
AU SUJET DE L’AVORTEMENT

Madrid le 1er juin 2009
L’église catholique espagnole s'oppose fermement au projet du gouvernement de José Luis Zapatero sur l'avortement, comme elle l'avait fait il y a quelques années contre l'autorisation du mariage entre homosexuel(le)s.
La décision du gouvernement socialiste d’approuver un projet de loi autorisant l’avortement jusqu'à la 14e semaine de grossesse, a provoqué une réaction hors de propos de la part du cardinal Antonio Canizares, qui a déclaré que l’avortement était pire que les abus sexuels commis pendant des décennies sur des mineurs par les ordres catholiques dans les institutions irlandaises. (NdR : Merci de nous le rappeler).
La position de l’Église catholique sur l’avortement est d’une grande hypocrisie. Aucune loi n’a jamais empêché une femme qui le voulait absolument, d’avorter même au péril de sa vie. L’avortement étant autorisé dans certains pays et interdit dans d’autres, interdire l’avortement dans un pays serait pénaliser les femmes pauvres, car les riches ( y compris les chrétiennes ) pourraient toujous se faire avorter discrètement à l’étranger.

Et pendant ce temps aux États - Unis un médecin pratiquant les avortements
EST ASSASSINÉ DANS UNE ÉGLISE PENDANT LA MESSE
(le 1er juin 2009)
George Tiller, médecin âgé de 67 ans, qui pratiquait légalement l’avortement dans sa clinique, et qui était depuis des années la cible du mouvement "pro-life", hostile aux interruptions volontaires de grossesse, a été abattu d'une seule balle pendant l’office dans l'église de sa paroisse luthérienne.
La clinique qu'il dirigeait à Wichita dans le Kansas est l'une des rares aux Etats-Unis à pratiquer les IVG après la vingtième semaine de grossesse. Elle avait déjà été la cible d'un attentat à la bombe en 1985 et lui-même avait été blessé par balle en 1993. À la suite de cet assassinat des mesures de protection vont être prises pour d'autres cibles potentielles.
L'interruption volontaire de grossesse est légale aux État - Unis après la vingtième semaine, sur avis de deux médecins, lorsque la grossesse constitue une menace pour la santé de la femme.
L'assassinat de George Tiller intervient alors qu'Obama a nommé à la Cour suprême la juge Sonia Sotomayor, rejettée par le mouvement ro-life", qui voit en elle une partisane de l'amendement Roe vs Wade, qui a légalisé l'IVG aux Etats-Unis.

L'HOSTIE FRANÇAISE SÉRIEUSEMENT MENACÉE

Les hosties consommées en France sont traditionnellement fabriquées par des religieuses. Autrefois il y avait un centre de production par diocèses. Avec la désaffection des Français pour la pratique religieuse, et notamment la messe du dimanche, seuls 35 monastères se partagent aujourd'hui la production de 140 millions d'hosties par an. Malgré cela le marché de l'hostie continue à s'effondrer de manière alarmante. Moins 15 % en 2008 et moins 20 % en 2009, menaçant également les 30 autres monastères vivant de leur commercialisation.
Le problème s'est aggravé récemment avec l'arrivée sur le marché français d'hosties fabriquées en pologne par des laïcs, où le marché étant plus important permet des prix de revient plus faibles. Mais la panique s'est emparée des religieuses productrices d'hosties lorsque les sanctuaires de Lourdes (sans doute de gros clients) ont envisagé un instant de s'approvisionner au pays de Jean Paul II, déjà qu'à peine la moitié des hosties consommées en France étaient produites dans des monastères français.
Cette menace a pu être écartée mais les religieuse ne se font guère d'illusion. Selon Sœur Marie Samuel : "la consommation des hosties est durablement en diminution en France et nous n'avons pas encore touché le fond". Certains monastères songent déjà à la nécessité de se reconvertir dans d'autres types de production.

LE CHEF, LE LEADER, L'ÉLU

chef : n. m. Du latin caput, tête. Personne qui commande, qui exerce une autorité, une influence déterminante, qui détient le pouvoir de décision dans un groupe (leader).
Exemples : Chef d’établissement, chef du personnel, chef d'équipe, d'atelier, de chantier, de service, chef de famille, d’orchestre, de choeur, président, responsable, dirigeant, premier de cordée, commandant, élu, ... et pour clore cette liste chef d’État.

Ce qui suit est le fruit d'une réflexion dans un but de formation humaine.
Certains rêvent d'une société sans chefs. Il n'est pas interdit de travailler à son avènement. On ne doit pas décourager les utopistes ni les visionnaires. Mais en attendant qu'une telle société voie le jour, en supposant qu'elle s'inscrive dans le développement de l'Histoire, il nous faut bien faire avec la réalité d'aujourd'hui.
À partir d'un certain nombre d'individus vivant et travaillant ensemble, toute société humaine nécessite d'avoir un chef (un dirigeant). Parce qu'une société moderne sans chef (sans dirigeant) est rapidement menancée de désintégration.

Étre le chef est un honneur, mais un honneur qui doit se mériter.
Mais qu'est-ce qu'un "chef" et surtout qu'est-ce qu'un bon chef.
Être un chef ça s’apprend. Les bons chefs sont rares mais ça existe.
Le chef doit posséder la connaissance et l'expérience.
L’expression populaire  "travailler comme un chef" veut tout dire.
Si on fait abstraction de la responsabilité financière (quoiqu'elle ne soit jamais totalement absente), il reste qu'il est responsable moralement et pénalement.
Il détient l'autorité inhérente à sa responsabilité.
Sa compétence doit être reconnue et son autorité naturellement acceptée.
Il doit veiller à la cohésion du groupe.
Et avoir le souci de l'intérêt de ses membres.
Il distribue les rôles et les tâches de chacun et en surveille la bonne l'éxécution.
Il doit tirer le meilleur parti des compétences et des aptitudes de chaque membre du groupe en vue d'obtenir le résultat visé.
Être informé de ce qui se passe dans le groupe.
Savoir discerner ce qui est important de ce qui l'est moins.
Être intègre, franc, loyal et avoir la confiance de ses subordonnés et de ses supérieurs.
Donner le bon exemple et faire preuve de qualités humaines.
Et savoir communiquer
Dans la mesure du possible il doit aider celui qui a des difficultés.
Ne jamais sévir sans prévenir
Et toujours exercer son autorité avec mesure et intelligence.
S’imposer par la crainte n’a jamais été la meilleure manière de commander.
À la fois proche et distant de son personnel, il doit créer et maintenir dans son équipe un climat de confiance de manière à obtenir la participation active et volontaire de chacun de ses membres.
Ce sont toutes ces qualités qui font un vrai chef et qui donnent tout son sens au commandement.
Ce petit "manuel du chef" est valable aussi pour tous ceux qui sont à la tête d'un groupe quelconque.

incarcéré pour corruption
LE MAIRE DE SAINT - CYPRIEN SE SUCICIDE
(24 mai 2009)
Le maire UMP de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), Jacques Bouille, 62 ans, incarcéré depuis le 17 décembre 2008 à la prison de Perpignan pour "prise illégale d'intérêts et corruption", s'est suicidé dans la nuit du 23 au 24 mai entre deux rondes de surveillants, en se pendant avec la ceinture de son peignoir.
Maire depuis 1989 de Saint-Cyprien, cité balnéaire des Pyrénées-Orientales, M. Bouille avait été mis en examen en décembre dernier pour "blanchiment, corruption par personne exerçant un mandat électoral, trafic d'influence, prise illégale d'intérêts, détournement de biens publics, entrave à la manifestation de la vérité, subornation de témoins, faux et usage de faux" et placé en détention provisoire.
Jacques Bouille était médecin, maire, conseiller général, président de la communauté des communes et secrétaire général de l’UMP du département. Nous ne ferons aucun commentaire sur l’affaire et nous ne porterons aucun jugement sur la personne. Toute politique mise à part (des élus d’autres tendances ont été condamnés dans le passé pour des malversations), à la faveur de ce fait divers qui a eu un retentissement national nous sommes amenés comme athées et matérialistes à nous poser les seules questions qui nous intéressent dans le but d‘en tirer un enseignement.
Comment un individu quel qu’il soit peut en arriver là ? Il y a certainement quelque chose dans le cerveau de la personne qui ne répond plus pour perdre à ce point le sens des réalités et cela peut arriver à n‘importe qui. Il n’y a pas d’homme fort quand le cerveau vous lâche.
Il a été emporté par sa passion des oeuvres d’art. La situation dans laquelle il s'est mis ne s'est pas créée en quelques jours. Comment durant tout ce temps a-t-il pu glisser insensiblement sur la mauvaise pente jusqu’à la catastrophe sans que personne ne lui crie casse-cou alors que tout était rattrapable à la première erreur ?
Nul n’étant infaillible cela risque davantage d’arriver à un homme qui est seul pour faire et juger ce qu’il fait. On dit que deux têtes pensent mieux qu’une ou encore que l’on ne voit ses défauts qu’avec les yeux des autres. N’est-il pas judicieux quand on a une importante responsabilité, de s’entourer d’un ou de plusieurs conseillers personnels ayant chacun un domaine bien déterminé comme le droit, l’éthique,etc... Bref, de constituer une équipe, même si en dernier lieu il appartient au chef de cette équipe de décider.
La leçon à retenir pour la dizaine de personnes qui se sont laissées entraîner par faiblesse dans cette affaire, est que quelles que soient les conséquences que cela pourrait avoir sur le moment vis à vis de son entourage, la seule voie à suivre dans tous les cas doit être celle de la rigueur et de l'intransigeance sur les principes.
L’expérience est une école dont les leçons coûtent parfois très cher. Autant profiter de celle des autres qui est gratuite.

Irlande : un rapport accablant sur les abus sexuels
DANS LES INSTITUTIONS CATHOLIQUES POUR GARÇONS
(le 20.05.2009)
Suite à une série de documentaires télévisés et d'enquêtes de police qui avaient révélé l'ampleur du scandale, une Commission d'enquête mise sur pied en 2000 par le Premier ministre de l'époque, Bertie Ahern, vient de publier un rapport dénonçant des décennies d'abus sexuels survenus à partir des années 1930 dans les institutions pour enfants dirigées par l'Eglise catholique accusée d'avoir gardé le silence.
La situation dans les institutions pour filles était différente. Mais si les filles étaient soumises à des abus sexuels ceux-ci n'étaient pas systémiques.
Après neuf ans d'enquête auprès de plusieurs centaines d'écoles et institutions de l'île et plus d'un millier de victimes interrogées, la Commission a rendu un rapport de 2.500 pages qui accable l'Eglise catholique, toute-puissante dans l'île, mais également le ministère de l'Education.
En raison d'une culture du silence, les abus sexuels commis par des membres des ordres religieux étaient rarement portés à l'attention du ministère de l'Education qui se rendait complice de ce silence dans les rares occasions où il était informé,
Un organisme mis sur pied par le gouvernement a déjà versé près d'un milliard d'euros de dédommagements à 12.500 des quelque 14.500 victimes qui se sont manifestées.
Outre les abus sexuels, le rapport dénonce également de nombreux autres mauvais traitements physiques, comme des punitions corporelles sévères, mais aussi mentaux. Les enfants étaient soumis à des pratiques d'humiliation qui faisaient régner un climat de peur.
Les pensionnaires étaient dénigrés et ridiculisés de manière quotidienne, et leurs draps souillés étaient montrés en public. Les fratries étaient séparées et les contacts avec les familles limités. Les enfants avaient souvent faim. Les logements étaient froids, spartiates et lugubres et les sanitaires étaient primitifs.
NdR : Une page noire de plus à ajouter à l’histoire de l’Église catholique. Comment les catholiques au courant de tout cela peuvent-ils avoir encore quelque chose de commun avec cette Église ? Comment peuvent-ils ne pas se poser des questions sur Dieu, la religion, le Pape et le Vatican ? N’avoir aucun problème de conscience et bien dormir la nuit.

Les turcs en première ligne
POUR LA DÉFENSE DE LA LAÏCITÉ DANS LE MONDE
(le 17.05.2009)
Confrontés à la montée de l’islamisme dans le premier pays musulman à avoir instauré la laïcité, les turcs sont aujourd’hui en première ligne dans la bataille mondiale pour la défense de la laïcité.
Plus de 100.000 personnes se sont rassemblées dimanche 17 mai 2009 à Ankara pour manifester en faveur de la laïcité et soutenir la République turque, gouvernée depuis six ans par un parti pro-islamiste.
"La Turquie est laïque et restera laïque", scandaient les manifestants, qui se sont regroupés sur une place du centre-ville de la capitale, sous la surveillance de milliers de policiers mobilisés pour l'occasion.
La manifestation est organisée par "l'Association de la pensée kémaliste", une organisation qui défend le legs de Mustafa Kemal Atatürk (1881-1938), fondateur de l'État turc moderne et laïque.
Les manifestants brandissant pour la plupart le drapeau turc et des portraits d'Atatürk, devaient ensuite marcher au mausolée du "Père de la Turquie moderne", lieu traditionnel de regroupement pour les rassemblements en faveur de la laïcité.
Ces manifestations de masse sont organisées depuis 2007 pour protester contre le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir depuis 2002, accusé par les laïcs d'islamiser la Turquie et de grignoter petit à petit la séparation de l'État et de la religion.
Anecdote : Atatürk a été surnommé le Loup gris d’Ankara à cause de ses yeux gris. Après avoir instauré la république, inspiré par la Révolution française il entreprend des réformes radicales. Il inscrit la laïcité dans la constitution, donne le droit de vote aux femmes et remplace l’alphabet arabe par l’alphabet lain. Voici comment il s’y est pris.
Il s’est rendu dans une prison et à promis de libérer tous les prisonniers, pour la plupart illettrés, qui apprendraient à lire en trois mois avec l’alphabet latin. L’expérience ayant été concluante, il a réuni les notables et leur a dit: « Des prisonniers illettrés ont réussi à lire avec l’alphabet latin en trois mois. Vous qui êtes des lettrés, Je vous donne trois mois pour apprendre à lire et à écrire avec l’alphabet latin ».
Comme ils le craignaient, ils s’y sont mis. Et aujourd’hui en Turquie tous les écrits sont rédigés officiellement de gauche à droite, à l’aide de l’alphabet latin. C’est ainsi que le mot république s’écrit en turc : Cumhuriyet.
Après cela on comprend que nombreux sont les Turc qui ne veulent pas faire un bond de trois quarts de siècle en arrière avec les intégristes.

DES SÉNATEURS DÉNONCENT
LA RECONNAISSANCE DES DIPLÔMES DU VATICAN

(le 15 mai 2009)
Yvon Collin, président au Sénat du RDSE (Rassemblement démocratique et social européen), a dénoncé dans un communiqué la reconnaissance par la France des diplômes du Vatican "sans passer par la labellisation et l'aval de l'université publique".
M. Collin s'élève contre un décret paru au Journal Officiel le 19 avril "qui rend applicable l'accord signé le 18 décembre 2008 entre le gouvernement français et le Vatican". "Par cet accord, précise le sénateur du Tarn-et-Garonne, la France s'engage à reconnaître les diplômes délivrés par les universités catholiques, les facultés ecclésiastiques et les établissements d'enseignement supérieurs habilités par le Saint-Siège".
Il souligne que "jusqu'à présent, seul l'Etat avait le monopole de la reconnaissance des diplômes". Cet accord "remet en cause la neutralité de l'État et le principe de laïcité".
Le président du RDSE annonce que son groupe "déposera un référé et un recours devant le Conseil d'État pour faire annuler ce décret"

UNE AGRESSION SEXUELLE EN NÉGATIF

En matière d’agression sexuelle tout n’est pas toujours tout blanc ou tout noir, sauf quand le présumé coupable est africain. L’histoire est racontée dans Le Canard enchaîné de cette semaine (du 13 au 19 mai 2009).
Elle avait tout pour plaire : celle d’une méchante agression le 6 février 2009 en plein Paris. Un homme noir se jette sur une jeune fille blanche en éructant : “Dans mon pays les salopes dans ton genre on leur arrache les sein. Et ça aussi (le sexe) on le leur coupe.Alors casse - toi. Sale pute”.
Tout en lui pinçant les seins l’homme la soulève (?), lui enfonce les doigts dans les côtes et lui glisse la main dans sa culotte. Heureusement le petit ami de la victime était flic. Alors l’homme noir est arrêté et “formellement” reconnu sur photo par la jeune fille.
Aucun témoin de la scène à 18 heures sur un grand boulevard parisien, pas la moindre trace de violence sur la victime, mais un beau certificat d’un psychiatre attestant du “traumatisme subi”. Qu’à cela ne tienne. Jugé en comparution immédiate l’homme noir fut condamné à 18 mois de prison ferme pour “agression sexuelle, injures raciales et séjour irrégulier”. Justice était rendue. sauf que tout était faux.
Prise d’un remord tardif la “victime” s’est confiée à une avocate. Elle avait tout inventé. Ces avoeux ont déclenché une enquête du Parquet de Paris et la libération de l’innocent après 6 mois de prison. L’affaire sera plaidée devant la Cour de cassation le 10 juin prochain par Maître Anne Sevaux.
Ndr : Ne généralisons pas. Toutes les femmes qui se plaignent d’avoir été agressées sexuellement n’affabulent pas. Mais il arrive aussi parfois que par inconscience ou pour d’obscurs motifs, certaines envoient des hommes à la casse. Car même si un homme accusé de viol est innocenté par la justice, le déshonneur le poursuivra partout où il ira jusqu’à la fin de ses jours.

Une leçon à retenir
UN ENSEIGNANT CONDAMNÉ POUR VIOL, PUIS ACQUITTÉ

FAIT CONDAMNER L’ÉTAT
(le 14. 05. 2009)
Notre méthode consistant à faire de l’éducation à partir de faits réels, nous pensons qu’il y a une leçon à retenir de l’affaire qui vient de trouver son épilogue devant la 1ère chambre civile du Tribunal de Grand Instance de Paris. L'ancien directeur d'études d'une institution catholique de Clermont-Ferrand, Pierre Royal, condamné en 2004 pour le viol d'une élève de 15 ans, puis acquitté en 2005, vient d’obtenir la condamnation de l'Etat.
En 1999, la jeune fille l’avait accusé de l'avoir violée deux ans plus tôt, alors qu'il l'avait convoquée pour un entretien dans son bureau. Placé en garde à vue en janvier 2000, l'enseignant avait nié catégoriquement. L'affaire avait été classée sans suite en avril 2000.
En janvier 2001, la jeune fille, devenue majeure, avait relancé la procédure en déposant une plainte avec constitution de partie civile. Le directeur d'études de l'Institution Saint-Alyre avait alors été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. En juin 2004, le quadragénaire avait été reconnu coupable de viol par la cour d'assises du Puy-de-Dôme, qui l'avait condamné à dix ans de réclusion criminelle. Mais en avril 2005, la cour d'assises d'appel du Cantal l'avait acquitté et avait ordonné sa remise en liberté.
Déjà indemnisé par la commission nationale de réparation des détentions, pour les préjudices résultant de son incarcération, M. Royal a engagé des poursuites contre l'Etat pour des négligences commises durant l'instruction et le déroulement du premier procès. Il critiquait en particulier les conditions dans lesquelles s'était déroulé son procès en 2004, où certaines audiences s'étaient poursuivies jusqu'à 01H30 du matin, tandis que le verdict avait été rendu à 05H30.
Le tribunal lui a donné raison sur la durée excessive des audiences, qui n'a "pas permis au conseil de M. Royal d'assurer sa défense dans les conditions requises pour que se déroule un procès équitable", et a conclu que l'Etat devra lui payer 4.000 euros de dommages et intérêts en réparation de son préjudice moral.
NdR : La leçon à retenir de cette affaire est que, tout pouvant arriver avec des mineurs, garçons ou filles, qui peuvent ne pas se rendre compte de la gravité des accusations qu’ils pourraient porter à l’encontre d’une autre personne, la précaution à prendre, quand on est en charge de mineurs, tant pour sa sécurité que pour prévenir toute tentation, est de ne jamais se trouver seul dans un lieu clos sans témoin, avec un mineur ou une mineure.
Aux États-Unis où les procès pour agression sexuelle sont courants, un homme hésite toujours à se trouver seul avec une femme dans une cabine d’ascenceur. C’est triste d’en arriver là mais c’est devenu une réalité et nous devons en tenir compte.

A civilisation violente, répression violente.
UN JEUNE AMÉRICAIN INCARCÉRÉ À L'ÀGE DE 13 ANS
INNOCENTÉ APRÈS AVOIR PASSÉ 16 ANS EN PRISON
(le 5. 05. 2009)

Thaddeus Jimenez, un Américain arrêté à l'âge de 13 ans pour un meurtre qu'il n'avait pas commis, a été libéré après avoir passé plus de 16 ans en prison.Sa condamnation a été annulée et le vrai coupable est sous les verrous. Cest le plus jeune condamné à avoir été innocenté aux Etats-Unis.
Il avait été jugé en tant qu'adulte et condamné à 45 ans d'emprisonnement, en dépit d’un témoignage assurant que le tireur était un autre adolescent.
Selon l’ONG américaine the Campaign for Youth Justice on estime à 200.000 le nombre d'adolescents, jugés, condamnés et incarcérés chaque année dans le pays. Le cas de Jimenez soulève la question sensible des mineurs poursuivis en tant qu'adultes par la justice aux Etats-Unis qui sont, selon l'association de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HWR), le seul pays au monde à condamner des adolescents à la prison à perpétuité sans libération conditionnelle.
À l’automne prochain la Cour suprême des Etats-Unis, doit examiner si la condamnation à la perpétuité réelle de deux jeunes de 13 et 17 ans en Floride était constitutionnelle alors qu'ils n'ont pas commis de meurtre.
NdR : Cela confirme ce que nous avons toujours dit. Dans quelque pays que ce soit, mieux vaut ne jamais avoir affaire à la justice parce que l'on sait toujours comment on entre dans un tribunal, mais que l'on ne sait jamais comment on en sortira.

Après la capote du pape.....
LE TROUPEAU DU CARDINAL HUMMES

Dans un article intitulé "L'Europe a besoin d'évangéliateurs" publié par l'agence catholique Zénith le 7 mai 2009, le cardinal Hummes a écrit: : "Aujourd'hui, il faut se décider pour une évangélisation fondamentale, même à l'intérieur du troupeau des baptisés parce que les chrétiens sont très nombreux à s'éloigner de nos communautés ecclésiales parce qu'ils ne sont pas suffisamment ou pas du tout évangélisés".
NdR : Ainsi donc ll'Église catholique continue à désigner l'ensemble de ses fidèles par le terme humiliant de troupeau faisant penser plus à des animaux lui appartenant qu'à des êtres humains.
Nous athées, sommes plus respectueux envers les catholiques que ne l'est le cardinal Hummes. Il ne nous serait jamais veunu à l'esprit de parler de troupaeu à propos des catholiques rassemblés le dimanche sur la place Saint-Pierre de Rome.

USA :  UN PETIT PAS VERS LA LAÏCITÉ
(le 7.05.2009)
Depuis 1952, sous le président Harry Truman, une journée nationela de la prière avait été instituée le premier jeudi du mois de mai pour inciter les américains à prier.
À cette occasion, le président Barak Obama vient de rompre avec son prédécesseur Georges W. Bush en faisant de la journée nationale dédiée à la prière une affaire privée et non plus publique.
Chrétien lui aussi, le président Obama s'est borné à prier en privé sans organiser de cérémonie publique à la Maison Blanche.
Même si l'administration Obama a rejeté l'action introduite par un groupe d'athées qui réclamaient l'abrogatoion de cette journée au nom de la séparation de l'Église et de l'État, nous devons reconnaître tout de même que la laïcité vient de faire un petit pas en avant aux États-Unis.

Encore un souci pour le Pape

BAISSE DES VOCATIONS DANS L'ÉGLISE CATHOLIQUE POLONAISE
(29. 04. 2009)

En Pologne, pays de 38 millions d'habitants, dont plus de 90% de la population se déclare catholique, l'Eglise qui a longtemps connu un boom des vocations sacerdotales, a enregistré en 2008 une nouvelle baisse du nombre de nouveaux séminaristes. Après une chute de 25% enregistrée en 2007, le nombre de nouveaux séminaristes est passé de 786 à 695 en 2008.
Le chef du Conseil des vocations, Mgr Wojciech Polak, attribue cette baisse à quatre facteurs principaux : une baisse de la démographie, l'émigration de nombreux polonais à l'étranger et à une image négative de l'Eglise présentée par les médias, ainsi qu'à une "culture anti-vocations" qui domine chez les jeunes aujourd'hui.
NdR : Quand on vous dit que le temps est le plus grand ennemi de la religion et que contre lui elle ne peut rien faire.

ÉCHEC DES "PRO- RELIGION" À BERLIN
(Berlin le 26. 04. 2009)

Les Berlinois ont rejeté lors d'un référendum local, une reforme supprimant l'obligation de suivre un cours d'éthique pour tous les élèves de la capitale, quelles que soient leurs origines.
Après un sanglant crime dit "d'honneur" au sein de la communauté turque, qui avait ému tout le pays, la mairie avait imposé en 2006 un cours d'éthique obligatoire pour tous, avec l'idée affichée de rassembler dans une même classe les élèves de toutes origines et de toutes confessions.
Le cours de religion restait une option que les élèves pouv

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.